La parole à : Albert Karl – Comité les Brotteaux en Marche

© droits réservés
© droits réservés

Je suis retraité de l’Education Nationale (ancien professeur à l’INSA de Lyon) et réside dans le 6e arrondissement.

J’ai participé activement à la campagne d’Emmanuel Macron depuis janvier 2017 au sein du comité les Brotteaux en Marche.

Après la victoire d’E Macron je tenais absolument à ce que son programme puisse être mis en œuvre. Anne Brugnera  que j’ai pu côtoyer ces quelques semaines, offre l’image d’une candidate franche et directe, à l’écoute de nos concitoyennes et concitoyens .Elle répond parfaitement à l’image que l’on peut avoir d’une députée attentive et connaissant ses dossiers. Son expérience dans la gestion du domaine éducatif et de la petite enfance l’a placée jusqu’ici au plus près de ce qui fait l’avenir de nos enfants. Elle participera j’en suis sûr à la refondation de l’offre politique autour du progressisme. Comme le suggère Emmanuel Macron, porter « un projet cohérent, clair et exigeant et de tout faire pour que ce projet l’emporte et puisse refonder la France ».

Protéger notre environnement, pour améliorer nos conditions de vie et construire notre avenir

« Nous ne renégocierons pas un accord moins ambitieux », a lancé Emmanuel Macron lors de son discours de réponse à la sortie des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le Climat. Ce discours volontaire est révélateur de sa détermination inflexible sur la problématique du Climat.

Lors de la campagne présidentielle, il rappelait l’urgence écologique en déclarant « Nous sommes écologiste par devoir » durant son meeting lyonnais du 4 février dernier.

© droits réservés
© droits réservés

Pour répondre à cette urgence et transformer notre modèle de croissance, il faut des engagements forts, ambitieux mais aussi pragmatiques sur ce sujet :

Sur 50 milliards d’investissements publics prévus pour notre programme, 15 milliards seront consacrés à la transition énergétique et écologique.

A ces 15 milliards s’ajouteront plusieurs autres champs d’actions (transports, agriculture…) ayant un impact positif sur l’environnement. Pour Emmanuel Macron, l’écologie est un sujet transversal qui doit irriguer toute l’action du gouvernement. Une politique de premier ordre menée par un Ministre d’Etat, Nicolas Hulot. En étant votre députée, je contribuerai à construire cette politique. Je porterai votre voix dans les débats à venir. Cette politique sera bâtie autour des axes suivants, synthèse du programme d’Emmanuel Macron :

1 – Transition Energétique

Pour Emmanuel Macron « ce n’est pas bon d’avoir 75% de notre énergie qui vient du nucléaire ». Nous réduirons notre dépendance à l’énergie nucléaire, avec l’objectif de 50% d’énergie nucléaire à l’horizon 2025.

Pour réussir cet engagement, 2 axes de travail :

  • Agir directement sur la filière nucléaire en :
    • Fermant Fessenheim.
    • Consolidant les moyens de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et en prenant en compte ses conclusions pour prendre des décisions sur la prolongation des centrales au-delà de 40 ans.
  • Tenir l’objectif de 32% en terme d’énergies renouvelables en :
    • Focalisant les efforts de développement et d’investissement des opérateurs sur le stockage de l’énergie et les réseaux électriques intelligents.
    • Encourageant l’investissement privé pour mobiliser 30 milliards d’euros et ainsi doubler la capacité en éolien et en solaire photovoltaïque.
    • Simplifiant les procédures de déploiement des énergies renouvelables.

Nous viserons aussi la rénovation de la moitié des logements-passoires des propriétaires les plus modestes dès 2022, afin de diminuer les émissions et de faire baisser les charges (électricité, fioul, gaz). A cette fin, via un fonds public doté de 4 milliards, nous financerons les travaux des propriétaires les plus précaires.

2 – Sortir des énergies fossiles

© droits réservés
© droits réservés

Notre utilisation des énergies fossiles est importante. Au-delà du réchauffement climatique, elle impacte directement notre santé. Nous devons nous engager dans une rupture profonde avec le modèle productif existant. Et cela sur tous les secteurs. Nos axes prioritaires seront :

  • Fermer les dernières centrales électriques à charbon en 5 ans.
  • Pour réduire massivement la pollution liée aux particules fines, la fiscalité du diesel sera alignée sur celle de l’essence pendant le quinquennat.
  • Peser pour renforcer les normes anti-pollution européennes pour les véhicules neufs et les contrôles en conditions réelles (en tirant les enseignements du scandale Volkswagen).
  • Interdire l’exploration des gaz de schiste et refuser tout permis d’exploitation nouveau concernant les hydrocarbures.
  • Porter au niveau européen un projet d’augmentation progressif de la taxe carbone afin d’atteindre 100€/tonne de CO2 rejetés d’ici 2030, (pour inciter les entreprises à poursuivre leurs investissements afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre).

3 – Vers un nouveau modèle économique

© droits réservés
© droits réservés

Consommer local et solidaire, économie circulaire, soutenir nos agriculteurs, renforcer le recyclage… Pour notre santé, pour avoir une gestion des ressources raisonnée, nous nous engagerons pour :

  • Aller vers au moins 50% de produits biologiques, labels de qualité, ou local, d’ici à 2022, dans l’ensemble de la restauration collective – les cantines des écoles et les restaurants d’entreprise.
  • Viser « 100% de plastique recyclé sur tout le territoire » d’ici 2025, grâce à la modernisation des centres de tri par l’augmentation progressive de la taxe générale sur les activités polluantes (sur l’incinération et l’enfouissement).
  • Renforcer la lutte contre l’obsolescence programmée en renforçant l’affichage de la durée de vie des appareils électroménagers.

La parole à : Yann Cucherat – Adjoint au Maire de Lyon délégué aux sports

© droits réservés
© droits réservés

Je suis devenu Adjoint aux Sports en 2014, au moment où Anne retroussait ses manches notamment au sujet de la réforme des rythmes scolaires. Un sujet d’envergure, sur lequel nous avons immédiatement collaboré, dans l’écoute et la confiance réciproques…  Le ton était donné quant à la teneur de nos échanges, desquels ressortent toujours l’esquisse d’une solution, la tentative d’œuvrer et d’avancer conjointement afin d’améliorer la vie de nos concitoyens, surtout parmi les plus jeunes… Le sport à l’école demeure notamment l’une des préoccupations majeures de mon mandat d’élu local, et du macroniste engagé et convaincu que je suis devenu…

Je viens du sport de haut-niveau. J’ai eu la chance de participer aux épreuves les plus prestigieuses et parfois d’en remporter quelques-unes. Après ma carrière de gymnaste, je me suis engagé au sein de la Fédération Française de Gymnastique, et je suis aujourd’hui Directeur du Haut-Niveau parmi les équipes masculines. Toute ma vie, j’ai côtoyé le monde associatif, et aujourd’hui plus qu’hier, je suis admiratif devant l’engagement de nos bénévoles, qui sont bien souvent des parents prolongeant l’éducation de leurs enfants sans compter le temps passé à mettre leur énergie au service des autres, pour le bien collectif.

Je soutiens Emmanuel Macron depuis la première heure, parce que je crois en la valeur travail, et en la capacité de tout un chacun à atteindre ses objectifs s’il suit le plan de ses rêves, même les plus fous… Et je pense que rêver s’apprend, en grand, au sein du monde le plus vaste qu’il soit, tout comme la liberté n’en est une que si elle se conjugue dans le cadre défini par l’éducation. Une éducation inculquée à travers l’ouverture, le don de soi, le respect, l’entraide… Parce que nos enfants sont la force vive de notre pays, dont l’histoire a tant à leur chuchoter, et parce que je crois que nos potentiels explosent lorsque nous comprenons dans quel rôle nous sommes le mieux à même de nous exprimer, je soutiens et j’épouse la roue de toutes celles et ceux qui croient en notre jeunesse, et Anne Brugnera en fait partie, dans le sillon d’une République qui se veut forte sur ses bases, et en marche vers un futur éminemment prometteur et stimulant.

La parole à : Maud Roy – Adjointe dans le 3ème arrondissement en charge de la Mémoire, des anciens combattants et du Patrimoine

© droits réservés
© droits réservés

Je m’appelle Maud Roy et je suis adjointe dans le 3e arrondissement de Lyon, en charge de la Mémoire, des Anciens Combattants et du Patrimoine

J’ai toujours vécu dans le 3e arrondissement de Lyon et j’ai fait des études d’archéologie et d’arts plastiques. Je suis engagée dans différentes associations avec lesquelles je partage des valeurs d’humanisme, de justice et de partage.

Cela fait déjà quelques années que je connais Anne et que je l’apprécie beaucoup.

Je l’apprécie en tant qu’être humain, elle est franche et à l’écoute de l’autre, elle sait comprendre les uns et donner des conseils aux autres. Elle sait prendre son temps pour chacun. Elle est droite et sans faille mais je la sais sensible et profondément humaine.

Je l’apprécie en tant que personne publique, elle a un sens inné de l’organisation, elle est solide et courageuse. Elle trouve toujours les arguments nécessaires pour développer ses idées sans être condescendante. Elle maitrise les dossiers qu’elle traite, elle a une telle énergie que celle-ci est communicative, elle sait donner le goût du travail et la volonté de se surpasser aux personnes qu’elle côtoie.

Anne fait partie de ces rares personnes qui, sans même s’en rendre compte, savent guider sans imposer, savent rassurer en un geste.

Mais au-delà de toutes ses qualités qui font d’Anne ce qu’elle est, Anne est une femme moderne, généreuse et courageuse. Elle est l’incarnation de la nouvelle idée de la politique d’Emmanuel Macron, elle est humaniste, pragmatique et bienveillante.

Communiqué de presse après le premier tour des législatives

                                                           Lyon, le 11 juin 2017

1-6231edd745Comme au niveau national, les électeurs m’ont placée en tête du premier tour des élections législatives. Je veux remercier toutes celles et ceux qui m’ont accordé leur confiance. Leur soutien m’honore.

Malgré une participation dans la 4ème nettement supérieure à la participation nationale, je ne m’en satisfais pas et mettrai toute mon énergie pour convaincre les abstentionnistes.

Avec mon suppléant, Nicolas de Barjac, nous avons mené une campagne de terrain résolument positive et à l’écoute de celles et ceux qui font notre circonscription.

Dans la semaine qui vient, nous allons poursuivre notre travail de conviction et d’explication de notre projet et de notre candidature de rassemblement et de renouvellement.

L’enjeu est désormais de nous rassembler pour donner au Président de la République, au Premier ministre et au Gouvernement une majorité large, forte et cohérente.

Le 7 mai dernier, le peuple français a choisi l’espoir.

Le 18 juin prochain, continuons à nous mobiliser et à nous rassembler pour agir et réussir.

 

Quelques heures avant le silence républicain… c’est le temps de quelques remerciements

Nous sommes deux jours avant le premier tour des élections législatives et quelques heures avant la période de silence républicain qui précède le vote.

Je voulais remercier toutes les personnes qui m’ont témoigné leur soutien et notamment celles qui ont accepté de rédiger un des billets qui figurent sur ce blog. Je n’ai pas encore pu mettre en ligne tous ceux qui me sont parvenus, il faudra patienter jusqu’à la semaine prochaine !

© droits réservés
© droits réservés

Vous trouverez un lien vers leur billet en cliquant sur leur nom, inscrits ci-dessous par ordre de publication :

Véronique PereiraAbdel AchacheBenjamin CohenJean-Yves LanganayNicolas de BarjacCatherine PanassierLudovic PereiraPélagie MichonGeorges KépénékianCatherine AlfanoGuillaume MagnierChristophe CohadeGloria KiblerJean-Dominique DurandLaurent PeiserBarbara VélonYann BenhayounDavid Kimelfeld Claire Tournier et Benjamin Villain

Merci à vous tous et à dimanche soir !

 

La parole à : Claire Tournier et Benjamin Villain – Comité Foch Lyon 6ème

© droits réservés
© droits réservés

Amoureux des Berges du Rhône, du Parc de la Tête d’Or et du marché portant le même nom, nous sommes Claire et Benjamin, habitants du 6ème arrondissement.

Engagés pour l’environnement, l’éducation, et le développement des ressources humaines, nous avons adhéré à En Marche ! telle une nouvelle façon d’être acteur de notre destin collectif, à l’échelle de notre Ville.

Notre désir d’Europe, d’Humanisme, de transformations nécessaires à notre cadre de vie, à notre économie, etc. nous a amené à se reconnaître dans le projet porté par Emmanuel Macron.

Nous souscrivons à la réappropriation par chacun du pouvoir d’agir, du pouvoir de l’émancipation par la culture, l’éducation, le travail, la transition écologique, etc. pour une société plus résiliente et égalitaire dans les conditions données à chacun de se réaliser.

Nous avons trouvé dans le Comité Foch une dynamique fondée sur des valeurs d’ouverture, de respect et d’écoute avec de très belles rencontres.

Co-animateurs, nous nous investissons dans la campagne des législatives auprès de notre candidate, Anne Brugnera. Dynamique et présente dans tous les quartiers de la 4ème circonscription, nous apprécions Anne pour son sens de l’écoute auprès des habitants et sa confiance dans les initiatives et propositions des marcheurs.

Nous soutenons sa candidature pour qu’elle puisse porter le projet présidentiel avec exigence et en lien avec les Lyonnais.

Bonne chance à elle !

La parole à : David Kimelfeld –1er Vice Président de la Métropole de Lyon en charge de l’économie, de l’insertion et de l’emploi – Maire du 4e arrondissement de Lyon

© droits réservés
© droits réservés

Élu aux côtés d’Anne Brugnera à Lyon et à la Métropole, je suis convaincu qu’elle sera une excellente députée pour la 4e circonscription du Rhône.

D’abord parce qu’elle a cette capacité à faire avancer les dossiers sur lesquels elle travaille, notamment en mettant tout le monde autour de la table par-delà les sensibilités. Ainsi, sur les questions scolaires à Lyon, elle a toujours cherché à réunir les acteurs concernés par la problématique éducative, qu’ils soient élu(e)s, associatifs, parents et professionnels. Je sais à quel point sa méthode, marquée par un profond pragmatisme associé à un courage remarquable, est un atout pour faire bouger les lignes et triompher l’intérêt général.

Une façon de faire qui donne tout son sens au modèle lyonnais, auquel nous sommes tous deux attachés. Dynamique, déterminée, constructive, je sais pouvoir compter sur elle sans réserve pour défendre au niveau national les préoccupations des habitants de la 4e circonscription et les spécificités lyonnaises.

Femme active, conjuguant activité professionnelle et engagement politique au quotidien, les deux pieds dans le réel, j’ai remarqué à chaque instant sa facilité à être à l’écoute. Continuellement engagée sur le terrain, elle a conscience qu’un lien renforcé et permanent avec les citoyens est important pour que l’action publique soit efficace. J’ai pleinement confiance en elle car je sais qu’elle aura à cœur, élue députée, de faire vivre ce lien sur le terrain, dans une circonscription si riche d’engagements et d’initiatives. Cela avec un seul souci : l’intérêt de tous.

Mon intervention lors du meeting régional de Lyon au Transbordeur le 7 juin 2017

J’ai eu l’honneur d’ouvrir le meeting régional de la République en Marche qui s’est déroulé le 7 juin au Transbordeur. Vous trouverez ici la vidéo de cette intervention ainsi que le texte en dessous.

Bienvenue à Lyon, bienvenue au Transbordeur !

Bienvenue à toutes et à tous !

Et bienvenue à Gérard Collomb, Ministre d’Etat, Ministre de l’intérieur !

Je suis Anne Brugnera, candidate La République En Marche de la 4ème circonscription du Rhône qui concerne les 3ème, 6ème et 8ème arrondissements de Lyon.

Je suis en quelque sorte la locale de l’étape, avec Bruno Bonnell qui parlera après moi, car ma circonscription commence de l’autre côté de la rue.

J’ai 46 ans. Je suis ingénieure agronome de formation. Je travaille dans le domaine de l’agriculture. J’ai tenu à conserver mon activité professionnelle parallèlement à mon mandat.

Je suis conseillère municipale de Lyon depuis plusieurs années et adjointe à l’éducation, l’éducation populaire, les universités, de Gérard Collomb depuis 3 ans.

Fille d’instituteurs, j’ai un parcours de gauche, d’une gauche ouverte, pragmatique, rassembleuse et progressiste. Et c’est donc tout naturellement que je me suis mise En Marche.

Mon suppléant, Nicolas de Barjac, a lui un parcours de droite modérée, par tradition familiale et habitude comme il dit. Lui aussi est En Marche et c’est son premier engagement politique.

Ensemble, avec nos parcours complémentaires, nous incarnons le renouvellement et le rassemblement de la République En Marche.

(suite…)

La parole à : Yann Benhayoun – Adjoint du 3ème arrondissement délégué à l’éducation et aux affaires scolaires

© droits réservés
© droits réservés

Comme adjoint délégué à l’éducation et aux affaires scolaires du 3ème depuis 2014, je suis en lien permanent avec Anne  Brugnera en tant qu’Adjointe à l’éducation de la Ville de Lyon.

Habitants, parents et associations l’apprécient beaucoup, et je voudrais souligner trois traits de caractère qui justifient mon soutien à Anne pour les élections législatives :

  • Un sens aigu de l’intérêt général au service de ses concitoyens, vouloir le meilleur pour les familles lyonnaises, être toujours à la recherche de la justice sociale et de l’égalité.
  • La franchise et la clarté dans le propos et dans les positions constituent le cœur de son approche de la politique. Anne fait partie de ces élus dont la clarté et la transparence des décisions prises ne souffrent aucune ambigüité.
  • Le courage et l’abnégation : Anne Brugnera est une battante qui sait parfaitement ce qu’elle veut et dont la capacité d’écoute des différentes expressions qui l’entourent lui permet de nourrir sa propre réflexion et de mener les batailles qui permettent à la Ville de Lyon d’être une des plus dynamiques de France en matière d’éducation et de vie associative notamment.

Au-delà des logiques partisanes, l’élection d’Anne Brugnera est nécessaire pour la 4ème circonscription du Rhône. Ce territoire, riche de sa diversité, a plus que jamais besoin d’être représenté par une femme progressiste de convictions afin que l’émancipation individuelle et collective des habitants qui le composent soit une réalité.