Construire la métropole dans la durée

Née le 1er janvier 2015, créée dans des délais relativement courts, la Métropole de Lyon est désormais en cours de construction, porteuse de toutes nos ambitions pour rendre un meilleur service aux habitants dans un contexte économique contraint. Le mandat 2015-2020 est ainsi une phase de transition durant laquelle la Métropole va se développer.

Nous construisons notre nouvelle collectivité avec la double volonté d’améliorer la proximité en lien avec les communes et de conforter une métropole forte qui rayonne économiquement. Nous voulons une métropole attractive et créatrice d’emplois qui soit en même temps une métropole attentive aux plus fragiles. Nous voulons tout cela et nous le réaliserons dans la durée.

Car la construction de la métropole est un processus long et précis. Les attentes sont fortes mais le travail doit se faire progressivement. Il ne s’agit pas de redéfinir tout, tout de suite, mais d’assurer l’essentiel, de définir précisément le cadre de fonctionnement et de se donner le temps d’évaluer, de concerter, de dialoguer pour définir des politiques nouvelles.

Nous allons faire évoluer ces politiques essentielles pour notre territoire en développant des synergies, en constatant les divergences lorsqu’il y en aura et en dégageant des marges de manœuvre qui permettront d’améliorer notre action collective, dans un processus évolutif de co-construction.

La principale nouveauté de la Métropole, au-delà des compétences dont elle a hérité, est la nature des relations qu’elle entretiendra à l’avenir avec ses 59 communes. Car du fait de sa nature juridique originale, les communes de son territoire ne sont plus membres de la Métropole mais intégrées au sein de cette dernière. Se pose donc la question de la coordination et de l’harmonisation de l’exercice des compétences de la Métropole sur le territoire de chacune des 59 communes.

Ainsi la Métropole de Lyon va devoir répondre à un double challenge : mettre en œuvre des politiques métropolitaines efficaces, innovantes, rayonnantes et de proximité dans ses rapports avec les usagers et créer de nouvelles formes de relations avec ses communes.

Ainsi le pacte de cohérence métropolitain, en cours d’élaboration, est un moyen de développer de nouvelles relations contractuelles entre Métropole et communes et ce pour exercer ensemble des compétences partagées de manière plus efficace et plus économe de l’argent public.

 Plus d’informations sur la chance que représente la Métropole de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *