Jour de fête à l’occasion de l’inauguration de la crèche des Lucioles, rue Saint-Antoine, Lyon 3ème

 

© droits réservés
© droits réservés

J’ai participé mercredi dernier à l’inauguration des locaux de l’Etablissement d’Accueil de Jeunes Enfants « Les Lucioles », en présence de Thierry Philip – Maire du 3ème arrondissement, Marc Tixier – Président de la Caisse d’Allocations Familiales, et mes collègues Blandine Reynaud et Nicole Gay – Adjointes au Maire de Lyon.

Je me réjouis de la relocalisation de cette crèche rue Saint-Antoine et de l’augmentation de sa capacité d’accueil avec la création de huit berceaux supplémentaires.

Lors du Conseil municipal de septembre dernier, j’avais eu l’occasion de revenir sur l’histoire de son implantation dans ces nouveaux locaux mis à disposition par la Ville de Lyon.

Je vous livre ci-dessous mon intervention en séance municipale :

« Monsieur le Maire, chers Collègues, cette délibération est l’aboutissement d’un long travail d’amélioration progressive de l’offre d’accueil des jeunes enfants dans le 3e arrondissement.

Initialement, le local du 17 rue Saint-Antoine était utilisé par l’Association La Souris verte, bien connue de tous, spécialisée dans l’accueil d’enfants porteurs de handicaps et référence en la matière pour les acteurs de l’Enfance à Lyon.

Ces locaux, d’une superficie réduite pour un EAJE, l’étaient encore plus pour l’accueil d’enfants porteurs de handicaps. Aussi, une relocalisation, avec agrandissement et adaptation aux besoins spécifiques des enfants et des professionnels, a été étudiée et mise en œuvre. C’est ainsi que la Souris verte a emménagé au 2 rue Kimmerling en 2010.

Les locaux de la rue Saint-Antoine ont été libérés et ils ont ensuite fait office de « crèche tampon ». « Crèche tampon », c’est une expression pas très jolie, mais c’est un dispositif essentiel pour continuer à accueillir nos tout-petits, le temps que leur crèche se fasse une beauté.

© droits réservés
© droits réservés

Une crèche « tampon », et il en existe une autre sur Lyon, ce sont des locaux aménagés pour accueillir des jeunes enfants, qui ne sont pas mis à disposition d’une crèche précise, mais au contraire, disponibles pour une utilisation temporaire par une crèche ayant besoin de délocaliser son activité. Cette délocalisation lui permet de poursuivre l’accueil des enfants, le temps de travaux de plusieurs mois. C’est un dispositif de qualité qui garantit aux parents la poursuite de l’accueil des enfants, tout en permettant aux crèches de faire peau neuve.

Est-il besoin de rappeler que Lyon est une ville dynamique, attractive et qui s’adapte chaque jour aux besoins de tous ses habitants ? Lyon, c’est une ville où ça bouge, comme dit notre Maire, une ville en perpétuelle transformation. Mais une transformation construite, issue d’une vision globale, stratégique et précise, suivie de manière méthodique par des chantiers, certes nombreux, mais coordonnés, anticipés et organisés. Bien entendu, il est difficile d’avoir des chantiers sans aucune nuisance. Cependant nous veillons et faisons en sorte de réduire leur impact.

Ainsi, pour revenir aux locaux de la rue Saint-Antoine, ils ont permis d’accueillir la mini-crèche qui était située rue Corneille, sur la place Bahadourian, le temps de sa rénovation complète avec extension, pour devenir la crèche George Sand.

© droits réservés
© droits réservés

La crèche George Sand a ouvert ses portes en mars 2014 et les locaux de la rue Saint-Antoine ont de nouveau été libérés. Ils sont désormais, et c’est le sens de cette délibération, mis à disposition de la crèche des Lucioles, qui était auparavant installée dans des locaux minuscules, rue Guillout en rez-de-chaussée d’une résidence de personnes âgées.

Des locaux tellement contraints, qu’ils ne permettaient pas d’accueillir plus de dix enfants. Aujourd’hui, cette crèche associative gérée par la SLEA, double quasiment sa capacité d’accueil au sein d’un établissement rénové.

Aussi, au nom des élus du 3e et de l’ensemble des familles de notre arrondissement, je souhaitais saluer la gestion par la Ville de ces locaux, qui ont permis plusieurs opérations successives d’amélioration de l’accueil des jeunes enfants. Je vous remercie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *