La parole à : Georges Képénékian – 1er Adjoint au Maire de Lyon, délégué à la Culture, aux Grands Évènements et aux Droits des citoyens.

© droits réservés
© droits réservés

J’ai rencontré Anne Brugnera pour la première fois en 2007 lors de la campagne municipale de Gérard Collomb, elle était alors directrice de campagne de Thierry Phillip.

Très vite, j’ai été frappé et séduit par son engagement, sa motivation et son opiniâtreté dans la défense de ses convictions.

C’est ainsi que je me suis lié d’amitié avec celle que nous surnommions à l’époque « Anne la tornade », car elle était toujours en mouvement, dans l’action, avec la volonté de toujours avancer.

Au sein de l’équipe municipale de Gérard Collomb, à la délégation de l’éducation, elle est garante de l’engagement de notre Ville pour l’école de nos enfants. C’est une responsabilité majeure qu’elle assume avec force et détermination.

Je l’ai vu mener à bien les négociations pour la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, en étant présente sur le terrain avec une grande écoute des acteurs du secteur de l’éducation, parents, enseignants, animateurs socio-éducatifs et personnels municipaux avec lesquels elle a pu nouer une relation de confiance durable. C’est un très beau travail qui a ainsi été réalisé dans un contexte difficile.

Face aux défis à la fois économiques et sociaux auxquels doit faire face notre société, Emmanuel Macron est porteur d’un nouvel élan, d’une vitalité qui se traduit dans son projet progressiste pour la France, pour l’Europe. Anne s’inscrit pleinement dans ce renouveau et elle défend les valeurs véhiculées par la « République en Marche ! ».

Anne est une femme de courage et d’initiatives qui sera, à n’en pas douter, une députée qui saura trouver de nouvelles pistes et les faire aboutir ; je soutiens avec force sa candidature !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *