La parole à : Jean-Dominique Durand – Adjoint au Maire de Lyon délégué au Patrimoine, à la Mémoire et aux Anciens Combattants

© droits réservés
© droits réservés

Je suis adjoint de Gérard Collomb depuis 2014, et je connais bien Anne Brugnera, ma collègue adjointe déléguée à l’Education. Mes délégations, le Patrimoine et la Mémoire, se recoupent souvent avec la sienne et depuis trois ans, j’ai appris à la connaître et à travailler avec elle. Je sais combien elle est attachée au bien commun. J’apprécie son sens de la collectivité.

Sur le plan professionnel je suis enseignant, longtemps professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Lyon. J’ai eu également une expérience diplomatique, en étant Conseiller culturel de l’Ambassade de France à Rome et directeur du Centre culturel français de Rome.

Sur le plan politique, je suis centriste, proche de Raymond Barre, dont j’ai présidé de 1981 à 1988 l’association lyonnaise, Lyon-Rayonnement, qui lui a permis de s’implanter à Lyon. J’ai présidé également la Fondation Fourvière de 2003 à 2013. C’est Gérard Collomb qui m’a rapproché d’Anne Brugnera en rassemblant autour de lui des femmes et des hommes venus d’horizons politiques différents, mais qui partagent une même vision du vivre ensemble dans une société pluraliste. Avec Anne et d’autres nous avons préfiguré et nous vivons au quotidien ce qu’est une majorité diverse et unie pour faire progresser notre ville. C’est donc tout naturellement que nous avons soutenu ensemble Emmanuel Macron, car ce qu’il veut faire pour la France, nous le faisons pour notre ville depuis plusieurs années.

Il est donc indispensable de donner à notre Président une majorité qui lui permettra de travailler sereinement pour la France et pour l’Europe, pour la paix et pour le progrès. Voter pour Anne Brugnera, c’est voter pour une majorité stable autour du Président Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *