La parole à : Xavier Hernandez – Président de la MJC Montchat Lyon 3ème

© droits réservés
© droits réservés

J’ai 39 ans et je suis père de deux enfants pour lesquels je souhaite être véritablement acteur dans la construction de leur future société. Après avoir été dix ans enseignant d’EPS dans le milieu du handicap, je suis depuis 3 ans responsable de la politique éducative ainsi que de la stratégie marketing des moins de 25 ans au sein d’une organisation nationale de jeunesse. Par ailleurs, depuis l’âge de 14 ans, j’ai toujours été impliqué et engagé dans mes lieux de vie successifs. A ce jour je suis très investi dans le mouvement des MJC lyonnais et plus particulièrement à la Présidence d’une MJC du 3e arrondissement de Lyon.

Je suis convaincu que l’éducation et la logique de marché ne s’opposent pas et sont véritablement complémentaires. En effet, il s’agit de répondre non seulement aux besoins mais aussi aux attentes de la jeunesse et par conséquent, de nos futurs citoyens. C’est ce qui guide ma politique locale de par mes engagements, mais aussi plus nationale grâce à mon métier.

Je n’ai jamais réussi à développer une appartenance à un mouvement politique. Ce n’est pas faute d’avoir essayé ! Le pluralisme, la bienveillance et le souhait de renouvellement du mouvement “En Marche” m’a beaucoup questionné quand il s’est lancé il y a maintenant un an. J’ai trouvé le pari osé et porteur de tellement de sens ! C’est pourquoi après avoir lu le livre d’Emmanuel Macron, j’ai rejoint le mouvement en marche. Je retrouve non seulement les valeurs pour lesquelles je m’engage mais aussi mon identité professionnelle que certains pourraient croire schizophrène : inscrire la valeur humaine et sociale dans une réalité de société mondialisée, c’est possible ! Libérons les énergies positives et révélons-nous ensemble !

J’ai rencontré Anne Brugnera au travers de mes investissements associatifs sur le territoire dans ses fonctions d’adjointe à l’éducation. J’ai toujours été frappé par son dynamisme, son authenticité et son accessibilité. Anne fait partie de ces personnalités politiques qui donnent véritablement un sens aux mouvements politiques. Engagée sur ses positionnements, elle est aussi et surtout préoccupée par leurs transformations au plus près des préoccupations des habitants. Le souci constant de la concrétisation de sa politique, toujours en toute bienveillance, est à lui seul un argument fort qui justifie le bien-fondé incontestable de sa candidature en tant que députée.

Je suis convaincu qu’elle est la personne dont nous avons besoin, par sa rigueur, sa ténacité, ses valeurs humaines ainsi que sa lucidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *