Lyon : une Métropole où il fait bon étudier

Je suis heureuse d’avoir reçu à l’occasion du salon de l’étudiant de Lyon, pour la Métropole de Lyon, un trophée remis par le Magazine l’Etudiant pour notre 4ème place des Métropoles où il fait bon étudier. Il est vrai que notre Ville et notre Métropole sont attractives. Nous accueillons en cette rentrée 150 000 étudiants, c’est 28 000 de plus qu’il y a 10 ans !

© droits réservés
© droits réservés

Si Lyon domine le classement de l’Etudiant sur les critères de l’attractivité et de l’emploi, elle est aussi reconnue pour la qualité de la vie étudiante grâce aux initiatives que nous avons développées localement depuis de nombreuses années, dont certaines ont d’ailleurs essaimé dans d’autres villes : le Students Welcome Desk pour l’accueil des étudiants étrangers, le Pass Culture, la Maison des étudiants, la Nuit des étudiants du monde…

La tradition d’accueil de notre territoire est notre marqueur. Issue des valeurs d’humanisme et d’ouverture de la Ville de Lyon, elle vise à faciliter l’intégration des étudiants et des chercheurs, mais aussi à soutenir, valoriser et accompagner le développement de leurs initiatives, individuelles ou collectives. La démocratisation de l’Université ces 40 dernières années donne une dimension encore plus importante à la qualité de cet accueil et à l’intégration culturelle et sociale des étudiants et des jeunes chercheurs. Le choix politique d’accompagner cette démocratisation de l’enseignement supérieur est à mes yeux un des atouts de notre Ville.

Cette tradition d’accueil nous engage. Mais notre action ne serait rien sans nos nombreux partenaires avec qui nous entretenons un dialogue permanent et une mobilisation conjointe. Nos partenariats avec l’Université de Lyon-Saint Etienne (forte de 26 universités et grandes écoles) se sont construits et renforcés au fil des années, des évolutions sociétales et des défis relevés ensemble.

La vision métropolitaine que nous développons à Lyon a placé l’université au cœur de nos préoccupations. Pour nous, développement métropolitain et développement universitaire sont intimement liés.

La métropolisation, phénomène de développement et de renforcement des métropoles qui se traduit par une concentration humaine, économique, financière, industrielle, la mondialisation, avec ses corolaires d’innovation et de croissance économique, et l’économie de la connaissance sont les moteurs du développement métropolitain comme ils sont les moteurs du développement universitaire.

Et ces développements de notre collectivité et de notre université participent tous deux à l’attractivité économique de notre territoire et donc au développement de l’emploi sur celui-ci, mais aussi à son rayonnement culturel et intellectuel et à la qualité de vie de nos concitoyens, par la cohésion et l’épanouissement social.

Le modèle lyonnais s’incarne ainsi dans le souci permanent d’un partenariat ouvert qui rend possible la conciliation d’une politique d’excellence et de démocratisation de l’enseignement supérieur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *