Mon intervention au sujet des travaux de réorganisation des locaux de la Maison Pour Tous – Salle des Rancy lors du Conseil d’arrondissement du 14 mars dernier

© droits réservés
© droits réservés

Monsieur le Maire, chers collègues,
Permettez-moi de prendre la parole au sujet de cette délibération.
En tant qu’adjointe à l’éducation populaire, je suis heureuse et fière de voir ce dossier auquel j’ai consacré beaucoup d’énergie, aboutir aujourd’hui.
La MPT est un acteur incontournable de la vie de quartier, de la vie du 3ème arrondissement. C’est aujourd’hui la plus grosse MJC de Lyon avec 3400 adhérents, 130 salariés, 36 disciplines sportives et 45 disciplines artistiques et culturelles proposées.

Mais les activités des MJC en général et de la MPT en particulier ne se cantonnent pas aux activités hebdomadaires. En effet il convient de rappeler que le but premier d’une MJC est de permettre l’accès à la culture et aux loisirs au plus grand nombre, de développer la citoyenneté et de favoriser l’épanouissement des individus. Leurs activités sont donc multiples et s’adressent à un très large public : des bébés et enfants jusqu’aux seniors de plus de 80 ans.

La MPT fait partie des 12 MJC de Lyon. Chacune a ses spécificités et s’ancre dans le territoire où elle est implantée en s’ouvrant aux habitants, associations, partenaires, mais aussi en ouvrant leur quartier à la ville tout entière. C’est pour cela que nous construisons un partenariat spécifique avec chacune des associations tout en gardant un cadre commun garant d’une cohérence sur Lyon.
La Ville de Lyon connaît la pertinence du travail accompli ainsi que les missions conduites par la MPT et les 11 autres MJC au service des Lyonnais et c’est pour cette raison que nous nous sommes conjointement engagés dans une convention d’une durée de six ans, afin de permettre à chaque association de bénéficier du temps, des moyens et de la sérénité nécessaires à la réalisation de leur projet associatif. La Ville de Lyon met également à leur disposition des locaux municipaux et chaque année nous leur attribuons une subvention votée par notre Conseil Municipal.


Il me revient ensuite, avec mon collègue Franck Lévy, conseiller municipal délégué à la vie associative, jeunesse et MJC, d’accompagner tout au long de l’année, les associations, de suivre au plus près leurs réussites, leurs difficultés et de partager avec elles leurs liens avec les lyonnais, leurs besoins et aspirations. C’est un investissement de tous les jours avec l’aide et le concours des adjoints d’arrondissement souvent très investis dans la proximité avec ces associations majeures de leur arrondissement. Nous travaillons aussi avec elles sur les axes de convergence entre leurs projets associatifs et nos politiques publiques municipales.

Pour nous une des fonctions essentielles des MJC est bien leur capacité de création et de développement toujours au bénéfice des individus.

© droits réservés
© droits réservés

Pour progresser ainsi, les MJC exploitent chaque espace, intérieur ou extérieur mis à leur disposition de manière permanente ou temporaire. Salle de spectacle, gymnase, jardin, place publique,… les idées sont nombreuses, foisonnantes, très souvent pertinentes, parfois irréalisables, toujours menées au service des habitants de leurs quartiers, des adhérents de l’association mais aussi régulièrement pour tous les lyonnais.

Comme vous avez pu le constater, la MPT a toujours fait le choix de privilégier ses adhérents en réaménageant des espaces pour répondre à leurs besoins. Aujourd’hui ce sont les locaux des professionnels permanents de la MPT que nous allons réorganiser pour leur donner des conditions de travail correctes et adaptées à ce qu’ils réalisent au quotidien. Nous profiterons bien sûr de ces travaux pour effectuer les mises en conformité et en accessibilité nécessaires.
C’est ainsi une extension de 95 m² sur deux niveaux qui va être réalisée pour un investissement de la Ville de 870 000 euros TTC (valeur janvier 2017) dont 39 000 euros de mobilier. Car l’association a connu une très forte croissance ces dernières années du fait du dynamisme de son projet et de la demande dans un secteur urbain dense. Or elle occupe un bâtiment dont la conception est aujourd’hui dépassée notamment en ce qui concerne la partie bureau/administration conçue au départ pour 3 permanents alors qu’il y en a 20 aujourd’hui !
La Ville de Lyon prouve ainsi une nouvelle fois son attachement et son soutien à l’éducation populaire, et notamment aux MJC. Notre soutien indéfectible s’exprime par des conventions, des financements, des investissements majeurs comme celui que nous allons voter ici. Mais il passe surtout par un soutien sans faille lorsque ces associations connaissent des temps troublés et subissent la faillite de leur fédération régionale. Il est surtout vivant au jour le jour dans les échanges et le partenariat qui n’empêche ni les débats, ni les désaccords et est toujours empreint d’écoute et de respect.

Cette délégation à l’éducation populaire, par ces partenariats avec des associations solides et dynamiques, contribue au vivre ensemble par la citoyenneté associative et l’éducation de tous par tous. C’est une action de longue haleine, de fond, discrète qui agit très concrètement en proposant et non en imposant. C’est un réseau qui sert de point d’appuis à un tissu social solidaire que les lyonnais tissent chaque jour dans les mailles de la ville.
Nous souhaitons développer ce réseau au rythme du développement de la Ville de Lyon et cette délibération en est une preuve concrète.

Je vous remercie.

© droits réservés
© droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *