Mon intervention lors du meeting régional de Lyon au Transbordeur le 7 juin 2017

J’ai eu l’honneur d’ouvrir le meeting régional de la République en Marche qui s’est déroulé le 7 juin au Transbordeur. Vous trouverez ici la vidéo de cette intervention ainsi que le texte en dessous.

Bienvenue à Lyon, bienvenue au Transbordeur !

Bienvenue à toutes et à tous !

Et bienvenue à Gérard Collomb, Ministre d’Etat, Ministre de l’intérieur !

Je suis Anne Brugnera, candidate La République En Marche de la 4ème circonscription du Rhône qui concerne les 3ème, 6ème et 8ème arrondissements de Lyon.

Je suis en quelque sorte la locale de l’étape, avec Bruno Bonnell qui parlera après moi, car ma circonscription commence de l’autre côté de la rue.

J’ai 46 ans. Je suis ingénieure agronome de formation. Je travaille dans le domaine de l’agriculture. J’ai tenu à conserver mon activité professionnelle parallèlement à mon mandat.

Je suis conseillère municipale de Lyon depuis plusieurs années et adjointe à l’éducation, l’éducation populaire, les universités, de Gérard Collomb depuis 3 ans.

Fille d’instituteurs, j’ai un parcours de gauche, d’une gauche ouverte, pragmatique, rassembleuse et progressiste. Et c’est donc tout naturellement que je me suis mise En Marche.

Mon suppléant, Nicolas de Barjac, a lui un parcours de droite modérée, par tradition familiale et habitude comme il dit. Lui aussi est En Marche et c’est son premier engagement politique.

Ensemble, avec nos parcours complémentaires, nous incarnons le renouvellement et le rassemblement de la République En Marche.

© droits réservés
© droits réservés

J’ai l’honneur et la responsabilité de vous accueillir dans ce meeting régional. Mais je ne suis pas seule. Et je vous demande d’applaudir les candidates et candidats de l’Ain, celles et ceux de l’Ardèche, de la Drôme, de l’Isère, de la Loire, du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie, toutes et tous présents ce soir avec vous et avec notre Ministre Gérard Collomb.

Sachez que nous sommes sur le terrain chaque jour, chaque soir, chaque week-end, et que nous le serons jusqu’au dernier moment, pour convaincre les Français. Portés par vos soutiens, vos encouragements et votre forte présence à nos côtés, nous continuons à porter notre programme, pour convaincre les indécis et pour lutter contre l’abstention. Grâce à votre engagement et à votre détermination, Emmanuel Macron a réalisé ce que tous annonçaient comme impossible.

Maintenant, il préside.

Et nous sommes tous fiers de ce que la présidence d’Emmanuel Macron offre de la France au Monde et à la planète.

Demain, il doit pouvoir gouverner.

Demain, nous devons sortir de l’immobilisme qui tue l’espoir et les énergies de notre pays depuis de nombreuses années. Et pour cela nous avons besoin de vous, de votre détermination, pour gagner ces élections législatives. Oui il ne faut rien lâcher. Il faut demeurer déterminés.

Pour que la dynamique d’Emmanuel Macron continue. Pour que la France réussisse.

Emmanuel Macron doit avoir une majorité à l’Assemblée Nationale.

Je suis candidate pour former cette majorité.

Je suis candidate car je sais que la méthode qui a réussi à Lyon peut s’appliquer à notre pays.

Le modèle lyonnais, c’est ouverture, pragmatisme et progressisme.

© droits réservés
© droits réservés

Etre ouvert, c’est faire appel et alliance avec toutes les forces de la société, avec le public et le privé, le monde économique, celui de la recherche et de la connaissance et aussi le monde associatif, avec tous ceux  attachés au progrès et au respect des principes de responsabilité, justice, transparence. Cela implique souvent des compromis mais cela permet des progrès exceptionnels et partagés.

Le pragmatisme c’est refuser la complainte, le rêve, c’est être dans l’action concrète et collective. C’est être convaincu qu’il y a toujours un moyen de faire bouger les situations. Ne rien lâcher, avec détermination, avec confiance. C’est chercher tout ce qui est faisable pour progresser.

Nous sommes réformistes avec l’ambition d’adapter nos lois et nos règles aux évolutions de notre société, progressivement, sans tomber dans le mythe du Grand Soir, de la révolution, de la liquidation ou du retour en arrière.

Oui pour transformer le réel, il faut d’abord le comprendre et chercher des compromis de progrès.

Et surtout SURTOUT il faut dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit. Faire la pédagogie de l’action que nous menons. Car s’il faut du courage pour réformer, il en faut encore davantage pour expliquer et pour convaincre d’un compromis.

Et c’est ce que tous nous faisons depuis de nombreux mois. Convaincre que notre programme équilibré, cohérent et chiffré, est le seul programme qui vaut pour la France, le seul qui permettra de repartir de l’avant.

Et notre Président montre l’exemple :

Il avait promis un gouvernement resserré et ouvert, il l’a fait.

Il avait promis une loi de moralisation de la vie publique, elle vient d’être présentée.

Il avait promis que la France retrouverait son rang parmi les nations : avec quel brio l’a-t-il fait !

© droits réservés
© droits réservés

Un dernier mot sur l’éducation, un thème qui me tient à cœur.

L’éducation, que je connais bien, a été victime de l’idéologie. Elle a besoin de pragmatisme.

Elle doit au contraire faire l’objet d’un consensus de notre société car je le sais tous ici nous souhaitons la réussite des enfants. Il faut, nous le ferons, remettre la réussite scolaire de tous les enfants comme objectif premier. Nous améliorerons les conditions d’apprentissage des fondamentaux et plus particulièrement de la lecture, sans laquelle aucun autre apprentissage n’est possible.

Et de manière tout à fait pragmatique, nous mettrons plus de moyens dans les quartiers les plus fragiles, et aussi pour aider les enfants porteurs de handicap ou encore pour permettre à chacun de faire ses devoirs après la classe à l’école, au collège ou au lycée.

Des études surveillées dans tous les établissements, je l’ai fait pour les écoles de Lyon et nous le ferons pour tous nos collégiens et lycéens. Je peux vous le dire d’expérience, cela ne fait pas les gros titres des journaux mais c’est primordial pour la réussite des enfants et rassurant pour les parents.

Oui nous voulons une école ambitieuse et juste qui allie bienveillance et exigence.

Pour cela notre action doit protéger les plus faibles,

notre action doit libérer les énergies.

Tel est notre projet, celui d’Emmanuel Macron : contre l’insécurité, contre la menace climatique, pour la santé, pour l’école, pour l’emploi.

A chaque fois : protéger et libérer.

Je suis fière de porter ce projet à Lyon dans la 4ème circonscription du Rhône, comme les autres candidates et candidats de La République En Marche.

Pour finir, je veux remercier Gérard Collomb de nous apporter son soutien, d’être venu, dans cette Métropole pour laquelle il a tant travaillé, renforcer notre action par son talent unique à expliquer et convaincre des vertus de notre projet.

Je vous assure de toute ma détermination pour gagner et ainsi faire de la 4ème circonscription du Rhône, une circonscription de progrès !

Et je suis sûre de votre détermination.

Ensemble, après la Présidentielle, remportons cette seconde victoire et faisons gagner la France avec Emmanuel Macron.

Formons une majorité pour rassembler, agir et réussir !

Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *