Pourquoi j’ai accordé mon parrainage à Emmanuel Macron.

© droits réservés
© droits réservés

Je soutiens Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle 2017 et je l’ai exprimé publiquement en janvier. C’est donc fort logiquement que je lui ai accordé mon parrainage.

J’ai fait ce choix parce que son projet politique est progressiste, pragmatique et rassembleur. Parce que lui seul peut battre la droite conservatrice et l’extrême droite et permettre au progressisme de l’emporter.

Au lendemain du 1er grand débat, la campagne jusqu’alors engluée dans les affaires Fillon et Le Pen est véritablement lancée. Il reste désormais 32 jours pour convaincre les indécis, 32 jours à chaque électeur pour faire son choix.

Convaincue par la candidature d’Emmanuel Macron, et notamment par la pertinence et le réalisme de son programme (retrouvez le programme d’E. Macron ici), je souhaite insister sur les principes et les valeurs qu’il porte.

Dans un pays où on préfère parfois ne rien faire plutôt que de faire les choses à moitié, je suis persuadée qu’il faut agir progressivement. Le réformisme c’est déjà adapter notre société au monde qui l’entoure, de manière régulière et constante, et non brusquement, mais en profondeur et non superficiellement. Or pour cela, il faut d’abord comprendre notre environnement, nos forces et nos faiblesses, tirer le meilleur des premières tout en corrigeant les secondes. Puis il faut le courage de porter un discours de vérité.

Je suis pour une action pragmatique au sens d’adaptée au monde tel qu’il est, sans œillère, ni caricature, pour le transformer en ce que l’on voudrait qu’il soit.

Enfin j’apprécie la candidature d’Emmanuel Macron pour sa volonté et son action d’ouverture, pour sa détermination à faire appel à toutes les forces de la société et à construire une alliance avec tous les républicains attachés au progrès et au respect des principes de responsabilité, de justice et de transparence. Nombreux sont ceux qui parlent d’ouverture. Emmanuel Macron est le seul candidat à la concrétiser dans un consensus positif et une majorité de projet. Bien sûr cela implique des compromis, mais de justes compromis bien différents de la compromission ou des accords de partis.

© droits réservés
© droits réservés

Toujours guidée par ces principes, je décrirai dans de futurs billets les mesures proposées concernant la sécurité, l’emploi, l’éducation, l’Europe et la gouvernance, celles qui résonnent particulièrement pour moi, dans le sens mon engagement politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *