Mon intervention dans l’hémicycle lors de la discussion générale de la loi relative à l’Orientation et à la Réussite des Etudiants

Madame la Présidente,
Madame la Ministre,
Monsieur le Rapporteur,
Chers collègues,

L’Assemblée nationale a aujourd’hui à traiter pour la dernière fois, dans notre hémicycle, le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants. Ainsi s’achève un long débat avec les parlementaires, mais aussi et surtout avec les acteurs de l’enseignement supérieur et du lycée, associés à la concertation préalable au plan étudiants.

Je souhaite associer à mon propos Christine Cloarec, Fannette Charvier, Sylvie Charrière, Agnès Thill, Céline Calvez, Jean-Luc Fugit, et tous mes collègues de la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation qui se sont investis pour ce texte.

© droits réservés
© droits réservés

Cette loi est une concrétisation importante de la société que nous voulons.
C’est une loi bienveillante. Tous les changements qu’elle porte sont tournés vers la réussite des étudiants. Nous voulons augmenter la qualification de tous nos jeunes. Et pour cela nous ouvrons maintenant les portes de l’enseignement supérieur à tous les bacheliers en toute justice et en toute transparence.

Nous voulons, et notre pays en a besoin, que chacun de nos jeunes puissent aller aussi loin qu’il le souhaite dans la formation et par le chemin qui lui conviendra le mieux.
Le savoir est la plus importante des richesses, il est à la fois utile et culturel, il permet l’émancipation.
C’est le droit et le devoir de notre jeunesse, c’est le droit et le devoir de notre pays.

Ce texte est pragmatique, ouvert et équilibré.

(suite…)

Communiqué de Presse : La Police de Sécurité du Quotidien sera déployée dans le 8ème arrondissement de Lyon

Gérard Collomb, Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur vient d’annoncer la liste des quartiers qui bénéficieront de la nouvelle Police de Sécurité du Quotidien.

© droits réservés
© droits réservés

Ce déploiement est un projet majeur, attendu tant par nos concitoyens que par les forces de l’ordre elles-mêmes.

Je me réjouis que le 8ème arrondissement de Lyon figure parmi les 30 quartiers de reconquête républicaine annoncés ce jour.

© droits réservés
© droits réservés

Il bénéficiera ainsi dès cette année d’effectifs supplémentaires (20 postes dédiés) et d’un délégué cohésion police/population.

Ces moyens nouveaux permettront une présence policière accrue dédiée au quartier, une police sur-mesure pour plus de présence, plus de contact, des partenariats renforcés et une meilleure lutte contre les différentes formes de délinquance locales.

© droits réservés
© droits réservés

L’inscription du 8ème arrondissement dans cette nouvelle stratégie de la Police de Sécurité Quotidienne est une chance pour ce territoire et sera sans aucun doute un réel moteur pour accompagner les transformations menées dans nos quartiers.

Mon intervention au sujet du quartier de Mermoz lors du Conseil de la Métropole du 22 janvier

Monsieur le Président,

Cher-e-s collègues,

La transformation du quartier Mermoz continue et entre dans sa deuxième grande phase avec l’opération Mermoz Sud. Notre groupe se félicite de cette délibération qui engage concrètement notre collectivité, au côté du bailleur social Grand Lyon Habitat, à transformer ce quartier à l’image de ce que nous avons déjà réalisé au nord de l’avenue Jean Mermoz.

Pour comprendre le sens de cette opération, il suffit de se remémorer ce quartier il y a encore quelques années : qui reviendrait aujourd’hui sur la démolition de l’autopont, sur la rénovation urbaine réalisée sur la partie nord qui offre aujourd’hui un habitat de qualité, mixte et avec une urbanité plus accomplie à ses habitants ?

(suite…)

Mon intervention au sujet du Budget primitif 2018 lors du Conseil de la Métropole du lundi 22 janvier

Monsieur le Président, Chers collègues,

  • Un Modèle Métropolitain pertinent et efficace

Cette délibération est l’occasion pour nous de montrer la pertinence de notre modèle Métropolitain.

 Allier les compétences d’une communauté urbaine, notamment les compétences économiques aux compétences d’un département, notamment sociales, nous permet d’avoir un « anti effet ciseau ».

Cela signifie très concrètement que lorsque nos recettes fiscales augmentent d’un point, grâce à l’attractivité et au développement économique de notre Métropole, à la hausse des bases puisque nos taux d’imposition sont fixes, cela nous permet de financer une augmentation de deux points de nos dépense sociales.

C’est fondamental.

© droits réservés
© droits réservés

A l’heure où le modèle départemental est en difficulté, notre Métropole, par son modèle et la politique de développement économique que nous menons, parvient, elle, à faire face aux besoins de nos concitoyens les plus vulnérables. Ainsi le budget consacré à l’APA est augmenté, tout comme celui des frais d’hébergement pour les seniors mais aussi les budgets consacrés à la PMI et aux mineurs non accompagnés. Nous améliorons également la prise en charge des mutuelles pour les agents de la Métropole.

Notre Métropole met ainsi le développement économique au service du développement humain de façon concrète et durable.

Évidemment, ce cercle vertueux, cet « anti effet ciseau » est à préserver et nécessite la poursuite active de notre programme de développement économique.

(suite…)

De nombreuses actions menées durant les six premiers mois de la XVème législature

Il y a quelques jours, le 27 décembre exactement, cela a fait 6 mois depuis la première séance publique à laquelle j’ai participé à l’Assemblée nationale. Déjà 6 mois et de nombreux faits marquants et, sans faire un bilan exhaustif, je souhaite revenir sur quelques avancées importantes pour notre pays.

© droits réservés 7 novembre 2017 : séance de questions au Gouvernement
© droits réservés 7 novembre 2017 : séance de questions au Gouvernement

Mon premier vote à l’Assemblée nationale a été celui de la loi de prorogation de l’état d’urgence. La sécurité est une priorité de notre majorité et nous y avons travaillé dès le début de cette législature. Tout d’abord avec la prorogation et la préparation de la sortie de l’état d’urgence puis avec la loi renforçant la Sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme. Cette loi a permis une sortie maîtrisée de l’état d’urgence au 1er novembre, tout en renforçant notre arsenal juridique pour lutter efficacement contre le terrorisme dans le cadre du droit commun. Et nous avons aussi renforcé notre effort de défense avec une augmentation inédite du budget des Armées sur tout le quinquennat. Les premières expérimentations de la police de sécurité du quotidien seront lancées dès le 1er janvier 2018 pour répondre aux attentes et besoins de nos concitoyens dans les quartiers populaires.

(suite…)

Mon intervention avant l’adoption de la loi relative à l’orientation et la réussite des étudiants à l’Assemblée nationale

Monsieur le Président,

Madame la Ministre,

Monsieur le Président de la commission,

Monsieur le rapporteur,

Mes chers collègues,

Cette loi relative à l’orientation et la réussite des étudiants contient des améliorations majeures du passage du lycée à l’enseignement supérieur ainsi que des premières années de licence et de la vie étudiante en général. Pour notre groupe, ce texte de loi a de nombreuses qualités :

Premièrement, c’est un texte cohérent qui s’insère dans un projet global pour notre jeunesse. Il s’inscrit au cœur du plan étudiant, un plan étudiant qui est lui-même l’aboutissement d’un large travail de concertation et de co-construction avec les acteurs de l’enseignement supérieur : syndicats, organisations étudiantes et lycéennes, conférence des universités, parents d’élèves…

Deuxièmement, c’est un texte complet qui agit en même temps :

– En amont, en améliorant l’information et l’orientation des bacheliers, grâce à la nouvelle plateforme Parcoursup et à un accompagnement renforcé par les professeurs de lycée,

– En aval, en améliorant d’une part l’accompagnement durant le premier cycle d’enseignement supérieur, et ce dès son tout début, et d’autre part en améliorant la vie étudiante, dont on sait à quel point elle agit sur la réussite des étudiants.

Troisièmement, c’est un texte équilibré et pragmatique qui instaure de nouveaux outils, adaptés à nos étudiants dans leur diversité :

(suite…)

Mon intervention sur le Débat d’Orientation Budgétaire 2018 lors du Conseil métropolitain du 15 décembre dernier

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Ce débat d’orientation budgétaire 2018 est l’occasion pour notre groupe d’apporter son soutien à notre Président et à son exécutif.

L’année 2018 sera une année forte en réalisations et cette délibération illustre parfaitement cette volonté.

© droits réservés
© droits réservés

Comme nous l’avions annoncé en début de mandat, nous entrons dans la phase d’accélération de la mise en œuvre de la PPI. Avec un cadrage de 700 millions d’euros d’autorisations de programme (contre 580 en 2017) et de 650 millions d’euros de Crédits de Paiement débloqués (contre 532 en 2017). La croissance annoncée est au rendez-vous et se traduira par la réalisation des projets attendus par nos concitoyens.

Cette accélération est rendue possible par un pilotage à long terme efficace et par la bonne santé de notre Métropole dont les recettes de fonctionnement demeurent stables et où l’augmentation des dépenses est maîtrisée.

Cet investissement est viable et nécessaire car il s’appuie et soutient le développement économique de notre territoire, supérieur à la moyenne nationale, qui confirme sa forte attractivité et son dynamisme.

(suite…)

Mon intervention à l’Assemblée nationale lors de la discussion générale du texte de loi sur l’orientation et la réussite étudiante

© droits réservés
© droits réservés

Monsieur le Président,

Madame la Ministre,

Monsieur le Président de la Commission,

Monsieur le Rapporteur,

Chers collègues,

Au nom des députés de La République En Marche, à l’occasion de cette discussion générale sur le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants, permettez-moi tout d’abord de situer ce texte, un texte équilibré, juste et pragmatique.

Il est la 2ème étape législative du plan étudiants, après le vote des premiers crédits nécessaires à la mise en œuvre de ce plan.

A l’origine, il y a notre projet législatif, structuré autour de deux lignes de force.

La première était la vie étudiante. Nous le savons, améliorer la vie étudiante c’est améliorer la réussite étudiante.

Et ce texte permet ainsi de :

– simplifier l’accès à une couverture sociale qui ne fluctuera plus ;

– d’augmenter les moyens dédiés à la santé, la pratique sportive et l’épanouissement culturel des étudiants ;

– d’augmenter leur pouvoir d’achat en supprimant la cotisation de la sécurité sociale étudiante de 217€ par an.

(suite…)

2014-2017 : le bilan à mi-mandat dans le 3ème arrondissement de Lyon

© droits réservés
© droits réservés

En novembre se sont déroulées les réunions publiques de bilan à mi-mandat municipal organisées par Thierry Philip, Maire du 3ème arrondissement. A cette occasion, il a rappelé que dans un cadre budgétaire contraint, le choix a été fait de maintenir le niveau d’investissements permettant de transformer la Ville et l’arrondissement et d’améliorer le quotidien des habitants.

En présence de l’exécutif municipal, des habitants et des associations des quartiers, un bilan des réalisations achevées et en cours a été partagé.

J’ai assisté à la réunion pour les quartiers Villette Paul Bert et Dauphiné Sans Souci. Cette réunion a rassemblé plus de 70 personnes venues écouter et échanger sur les réalisations et les perspectives pour ces quartiers et au-delà, pour le 3ème arrondissement.

12 engagements avaient été pris lors de notre campagne des élections municipales de 2014 et Thierry Philip les a repris un par un pour expliquer l’état d’avancement de chaque promesse à cette période charnière du mandat municipal.

(suite…)

Pour en finir avec l’assignation à résidence, nous faisons le choix de la culture

Voici la tribune rédigée par ma collègue Aurore Bergé et que j’ai cosignée.

Elle a été publiée dans le Huffington Post aujourd’hui et me tient particulièrement à coeur.

 

Il est fini le temps où le budget de la culture était la variable d’ajustement du budget de l’Etat.

Madame françoise Nyssen, Ministre de la Culture © droits réservés
Madame françoise Nyssen, Ministre de la Culture © droits réservés

L’engagement pris devant les Français par le Président de la République est plus que tenu par la Ministre de la Culture Françoise Nyssen: l’effort de l’Etat en faveur de la culture est non seulement préservé, mais conforté avec un budget voté de 10 milliards d’euros pour 2018.

Un budget pour mettre l’éducation artistique et culturelle au cœur de l’école

Bâtir une école de la confiance, c’est permettre à chaque enfant de France d’avoir un accès facilité à l’art, son expression et sa pratique. Nous développerons les chorales: la moitié des écoles de France doit pouvoir en être dotée dès la rentrée prochaine. Nous développerons les jumelages entre chaque établissement scolaire et un établissement culturel local, pour favoriser les sorties et les activités artistiques des enfants.

Un budget pour rendre la culture accessible à tous

Nous tiendrons l’engagement de la mise en œuvre du Passeport Culture, qui doit être un passeport culturel vers l’âge adulte pour chaque jeune, en permettant par exemple d’accéder à des enseignements artistiques, des œuvres ou encore des lieux culturels.

Bibliothèque Marguerite Yourcenar à Lyon © droits réservés
Bibliothèque Marguerite Yourcenar à Lyon © droits réservés

Un budget pour bâtir la République des livres

Les bibliothèques constituent le premier réseau culturel de proximité dans notre pays. Dans nos villes et nos villages, on compte autant de bibliothèques que de bureaux de Poste. Elles doivent être des lieux de vie ouverts. La mission confiée à l’écrivain Erik Orsenna viendra donner corps à cette ambition.

Un budget qui marque notre attachement à une culture ouverte

Celle dont notre patrimoine est le socle. Un patrimoine qui n’est pas figé, et qui n’est pas uniquement concentré à Paris et dans sa région.

Notre budget contient les moyens nécessaires à sa préservation, sa restauration, et son ouverture à tous les citoyens.

Un budget qui, enfin, soutient la France des artistes et des créateurs

Le soutien à la filière musique et à l’internationalisation de nos artistes est réaffirmé au travers de l’augmentation sans précédent du budget du Bureau Export, sous l’impulsion des députés de la majorité. Par ailleurs, le développement de projets qui permettent aux artistes de rencontrer les publics dont ils sont traditionnellement éloignés est une priorité et ils recevront un soutien particulier.

© droits réservés
© droits réservés

La culture est le levier le plus puissant d’émancipation

La maîtrise de notre langue, la connaissance de notre histoire, la diffusion des valeurs ancrées dans nos livres, dans notre musique, dans nos musées luttent plus que tout autre levier contre le communautarisme. Tout comme ils permettent à chacun d’aller au-delà de sa condition initiale.

Nous devons en finir avec l’assignation à résidence qui enferme, condamne, dans un territoire, dans un patronyme, dans une identité réductrice.

C’est ce que nous faisons en votant pour un budget pour la culture ambitieux.

Les signataires :

Aurore Bergé, Gabriel Attal, Bruno Studer, Pierre Person, Anne Brugnera, Danièle Cazarian, Sylvie Charriere, Fabienne Colboc, Jacqueline Dubois, Raphaël Gérard, Valérie Gomez-Bassac, Danièle Hérin, Gaël Le Bohec, Claire O’Petit, Béatrice Piron, Cécile Rilhac, Stéphanie Rist, Marie-Pierre Rixain, Bertrand Sorre, Stéphane Testé