Naissance de France Urbaine

Manuel VallsJ’ai assisté ce vendredi 6 novembre, à Lyon, à la naissance de France Urbaine, issue de la fusion de l’Association des Maires des Grandes Villes de France et de l’Association des Communautés Urbaines de France, en présence de Manuel Valls et de Gérard Collomb, désigné à l’occasion président délégué de cette nouvelle association.

La dynamique de fusion de ces deux associations constitue un acte d’importance pour le monde urbain et ses élu(e)s : permise par un climat constructif et un dialogue soutenu entre des élu(e) de terrain, elle augure d’une coopération et d’un travail de qualité entre les collectivités concernées.

L’importance du rôle des agglomérations pour notre pays, pour l’emploi comme pour les sujets sociaux et les défis environnementaux a été largement rappelée, en même temps que la nécessité de ne pas opposer urbain et rural.

France UrbaineSi le monde urbain constitue le principal moteur de l’économie française, il est aussi un acteur majeur de la solidarité : créateur de richesses pour son propre territoire, il contribue, grâce à son rayonnement et aux transferts financiers, au développement du monde péri-urbain et rural.

Alors que les 10 régions métropolitaines qui comptent au moins une Métropole sur leur territoire concentrent 67% de la population française et 76% du PIB de la France, il fallait que ce fait métropolitain soit reconnu. C’est chose faite avec la loi MAPTAM, par laquelle l’État a entériné la naissance de 14 Métropoles en France, dont celle de Lyon qui constitue un cas unique de fusion avec le Conseil général et donc de suppression d’un échelon administratif.

Parmi les sujets abordés, la nécessaire amélioration de la légitimité démocratique des métropoles a été évoquée par la Députée-Maire de Rennes, Nathalie Appéré. Nous pouvons à ce titre nous féliciter du chemin parcouru à Lyon, souligné par Manuel Valls comme exemplaire. En effet, Lyon est à ce jour la seule Métropole pour laquelle s’appliquera, dès les prochaines élections de 2020, le suffrage universel direct. Un sujet qui me tient particulièrement à cœur et fera l’objet d’un prochain billet.