Mon intervention au Conseil de la Métropole du 30 janvier au sujet du Budget 2017

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Élus métropolitains,

Au nom du groupe Socialistes et républicains métropolitains, et pour compléter les propos des autres groupes, je veux à nouveau réaffirmer toute notre confiance à notre président et à l’exécutif, toute notre adhésion à la stratégie poursuivie ainsi que notre satisfaction quant à la situation économique et financière encore améliorée de notre Métropole.

© droits réservés
© droits réservés

Améliorée, il est vrai, à la fois grâce à une diminution moindre des dotations de l’État et à une prévision de hausse des recettes fiscales par la croissance physique des bases. Mais cette situation découle aussi du cadrage responsable et ambitieux que nous nous sommes fixés et qui fait l’objet d’un suivi rigoureux.

La contrainte n’est pas levée par une embellie ponctuelle. La nouvelle donne internationale et les défis auxquels notre pays doit faire face doivent nous inciter à la vigilance comme à la responsabilité collective. Notre action s’inscrit dans un contexte plus global et nos choix budgétaires doivent être pesés et expliqués à nos concitoyens.

La pédagogie est nécessaire tout comme la cohérence et le courage.

Notre groupe souhaite réaffirmer sa confiance au président, à l’exécutif et à nos équipes. Rappeler à quel point la maîtrise et le volontarisme dont nous avons fait preuve ces dernières années nous permettent de proposer un budget de qualité, avec un endettement maîtrisé, une dette assainie, un investissement maintenu. Les dépenses sociales, en hausse, sont assumées et la masse salariale contenue grâce à la réforme structurelle qu’a constitué la création de la Métropole.

Notre collectivité montre par ce budget prévisionnel sa bonne santé financière et économique. Elle montre aussi son ambition d’être au service de nos concitoyens. En intégrant le contexte actuel et les contraintes qui en découlent, elle permet d’inscrire son action dans la durée.

Notre action politique a pour seule finalité le progrès mais selon un mode d’action pragmatique. Notre pragmatisme consiste à partir du monde tel qu’il est pour aller, avec les moyens qui sont les nôtres, progressivement, vers le monde que nous voulons. C’est là notre responsabilité d’élus.

Notre groupe votera bien évidemment ce budget sans aucune réserve.