Mon intervention sur le Débat d’Orientation Budgétaire 2018 lors du Conseil métropolitain du 15 décembre dernier

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Ce débat d’orientation budgétaire 2018 est l’occasion pour notre groupe d’apporter son soutien à notre Président et à son exécutif.

L’année 2018 sera une année forte en réalisations et cette délibération illustre parfaitement cette volonté.

© droits réservés
© droits réservés

Comme nous l’avions annoncé en début de mandat, nous entrons dans la phase d’accélération de la mise en œuvre de la PPI. Avec un cadrage de 700 millions d’euros d’autorisations de programme (contre 580 en 2017) et de 650 millions d’euros de Crédits de Paiement débloqués (contre 532 en 2017). La croissance annoncée est au rendez-vous et se traduira par la réalisation des projets attendus par nos concitoyens.

Cette accélération est rendue possible par un pilotage à long terme efficace et par la bonne santé de notre Métropole dont les recettes de fonctionnement demeurent stables et où l’augmentation des dépenses est maîtrisée.

Cet investissement est viable et nécessaire car il s’appuie et soutient le développement économique de notre territoire, supérieur à la moyenne nationale, qui confirme sa forte attractivité et son dynamisme.

(suite…)

Mon intervention au Conseil de la Métropole du 12 décembre au sujet du débat d’orientations budgétaires 2017

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Ce débat d’orientation budgétaire sera pour le groupe Socialistes et républicains métropolitains l’occasion d’affirmer une nouvelle fois toute sa confiance à notre président et à l’exécutif et toute notre adhésion à la stratégie poursuivie.

© droits réservés
© droits réservés

Oui nous approuvons les nécessaires efforts budgétaires pour préserver la bonne santé financière de notre Métropole, pour préserver sa capacité d’action au bénéfice de ses habitants, sa capacité d’autofinancement et ainsi sa politique volontariste d’investissements.

1/ Une situation économique et financière encore améliorée grâce à des facteurs externes mais aussi à une volonté d’économie de fonctionnement

Concernant l’année 2017, la présentation qui vient de nous être faite montre une situation économique et financière encore améliorée.

Améliorée, il est vrai, grâce à des facteurs exogènes tels qu’une diminution des dotations de l’État moindre que ce qui était initialement prévu, une prévision de hausse des recettes fiscales, notamment par la croissance physique des bases, ou encore les aides accordées par le fond de soutien à la sortie des emprunts toxiques.

Mais ces prévisions prennent aussi en compte les facteurs endogènes de cette amélioration, j’entends par là les efforts réalisés par notre collectivité dans le cadre du chantier dit « Marges de manœuvre ».

Ce chantier a pour objectif d’améliorer et d’évaluer nos processus, d’optimiser nos modes de gestion et de réétudier nos dépenses et recettes afin d’être plus économes en fonctionnement. En toute responsabilité, nous nous sommes ainsi fixés un cadrage ambitieux et il fait l’objet d’un suivi rigoureux.

(suite…)