Pendant le confinement, c’est l’école à la maison !

Chaque jour, en cette période difficile, le travail des professeurs et de toute la communauté éducative, leurs initiatives innombrables, permettent d’accompagner les familles dans le suivi de leurs enfants et à ceux-ci de demeurer des élèves.

Le confinement ne doit pas être assimilé à des vacances pour les enfants. Et tout l’enjeu des acteurs de l’éducation est d’assurer cette continuité éducative pour tous les enfants, quels que soient leur niveau, le bagage éducatif de leurs parents et l’équipement numérique de leur famille.

En effet, dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, il est fondamental que tous les élèves, qu’ils bénéficient ou non d’une connexion internet, puissent garder le contact et poursuivre leurs apprentissages.

Des dispositifs et des outils ont été développés à cette fin.L’éducation nationale mobilise toutes les ressources possibles afin de permettre la continuité pédagogique de chaque élève.

Le CNED a ainsi développé un service en ligne : Ma classe à la maison, qui propose des séances pédagogiques en ligne pour les élèves de la primaire au lycée.

Les enseignants utilisent l’environnement numérique de travail (pronote, maclasse.com ou autre) de leur établissement pour partager les ressources, supports de cours et exercices avec leurs élèves. Pour les plus grands, des audio ou visioconférences sont proposées pour certains cours.

L’audiovisuel public, à travers France Télévisions, Radio France et Arte, se mobilisent également en proposant des programmes de qualité en lien avec les programmes scolaires.

Retrouvez tout le programme détaillé sur le site internet de Lumni : https://www.lumni.fr et sur le site internet d’Éduc’Arte : https://educ.arte.tv

Un label « Nation apprenante »a été créé. Les émissions diffusées à destination des élèves sont ainsi identifiables par les parents grâce au visuel ⤵️ 200330_TEXTE_COVID6

Un vadémécum est également disponible pour détailler la mise en œuvre de la continuité pédagogique ⤵️

coronavirus-covid-19-vademecum-continuit-p-dagogique-66201

Pour plus de proximité et d’adaptation aux besoins de chacun, les services académiques ont mis en place des cellules téléphoniques à destination des parents d’élèves, pour être à leur écoute et les guider pas à pas dans la mise en œuvre de cette continuité pédagogique.

Enfin des précisions sur les examens, et notamment le bac 2020, seront données en fin de semaine par le Ministre de l’Éducation nationale.

La date de reprise des cours n’est à ce jour pas connue, elle dépendra de l’évolution de l’épidémie. Ce sont les autorités sanitaires qui en décideront.

Faisons vivre la solidarité locale !

Capture d’écran 2020-03-27 à 11.09.37

Dans le cadre de la crise sanitaire que nous traversons, Gabriel ATTAL,Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse,et le gouvernement ont lancé la plateformejeveuxaider.gouv.fr.

L’objectif de cette plateforme est de permettre à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de venir en aide aux personnes les plus démunies, les plus vulnérables et les plus isolées et ainsi de limiter l’impact social de la crise que nous traversons.

Cette plateforme permet aux structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) de faire connaître leurs besoins d’aide pour 4 missions essentielles :

  • L’aide alimentaire et d’urgence

  • La garde exceptionnelle d’enfantsde soignants et des professionnels de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE)

  • Le lien avec les personnes fragiles et/ou isolées : personnes âgées, malades ou en situation de handicap par téléphone, visio, e-mail…

  • La solidarité de proximitécomme par exemple les courses de produits essentiels pour les voisins qui en ont besoin.

En se connectant sur jeveuxaider.gouv.fr, les citoyens volontaires pourront connaître les besoins à proximité du lieu où ils sont confinés et s’inscrire pour participer à une ou plusieurs missions.

Ces missions devront être conduites dans le respect absolu des règles de sécurité sanitaire : respect des distances de sécurité d’au moins 1 mètre entre chaque personne, lavage de mains très réguliers.

A Lyon, nous comptons déjà 1200 volontaires inscrits sur la plateforme. Un bon chiffre qui montre l’engagement solidaire de nos concitoyens. Malheureusement, la plateforme manque de missions à leur proposer. Associations, n’hésitez pas à vous inscrire !

Aussi je vous invite dès à présent à faire connaître cette plateforme et à vous inscrire dans la rubrique « je suis une association ou une structure publique ou associative – proposer une mission » si vous avez des missions à proposer. N’hésitez pas à relayer cette information notamment auprès de vos adhérents, bénévoles …

Je reste à votre disposition pour toute question ou suggestion pour améliorer le fonctionnement de cette plateforme et je vous remercie par avance pour votre participation.

Faisons vivre la solidarité locale !

Information Covid-19 et santé mentale

La crise que traverse notre pays est sans précédent à de nombreux égards.

Par conséquent cette situation peut engendrer des problèmes de santé mentale chez nos concitoyennes et concitoyens.

Alors que le confinement induit une « distanciation sociale » inédite et obligée, beaucoup de nos concitoyens sont susceptibles de développer des troubles légers, tels que des troubles anxieux et phobiques, voire des débuts de dépression.

Nous sommes tous acteurs de notre santé mentale et nous devons être attentifs à celle de nos proches.

Il existe de nombreux acteurs publics sur le sujet et notamment PSYCOM

Il s’agit d’un organisme public d’information et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale, qui a pour missions de promouvoir une vision globale de la Santé mentale, d’informer pour aider à se repérer et de comprendre la stigmatisation pour agir.

Cet organisme a recensé et regroupé sur son site internet des conseils et fiches pratiques pour accompagner parents, enfants, soignants, familles et malades dans cette période. 

Vous trouverez ces ressources sur le site suivant :

http://www.psycom.org/Brochures-d-info/Ressources-pour-notre-sante-mentale-et-celle-des-autres-en-periode-d-epidemie-et-de-confinement

Par ailleurs n’hésitez pas à diffuser et consulter les fiches thématiques détaillées ci-dessous en fonction de votre situation :

Comment s’informer correctement pendant la crise du coronavirus Covid-19 ?

L’information est un enjeu particulièrement important compte tenu de l’ampleur de la crise sanitaire que nous vivons actuellement. De nombreuses fake news circulent, partout, démultipliées par les réseaux sociaux.

Il est important de ne pas diffuser de fake news et de savoir où trouver la bonne information.

Le Gouvernement a mis en place plusieurs sites internet qui permettent de trouver rapidement des informations fiables :

🇫🇷Fil info du Gouvernement

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

💉Site du ministère des Solidarités et de la Santé

https://solidarites-sante.gouv.fr/  Restrictions de circulation https://www.interieur.gouv.fr/

🏭Soutien aux entreprises

https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises

👷🏼Organisation du travail

https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/coronavirus-questions-reponses-pour-les-entreprises-et-les-salaries

N’hésitez pas à les consulter régulièrement.

–> Pour toutes questions complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter par mail (anne.brugnera@assemblee-nationale.fr) ou par téléphone au 07 87 91 99 36

Adoption par L’Assemblée Nationale du Projet de loi d’Urgence sanitaire

Ce qu’il faut retenir sur les congés payés et le droit du travail

Les dispositions de l’article 7 du PJL visent à permettre à l’employeur de faire face à la baisse d’activité liée à la pandémie. Il pourra, dans une certaine limite, imposer l’utilisation par ses salariés de congés payés et de jours de réduction du temps de travail (RTT) et de jours de repos affectés sur le compte épargne temps (CET), et déterminer les dates de prise de ces congés.

❌ Il ne s’agit pas de supprimer les congés des salariés mais d’utiliser une disposition déjà existante du Code du travail pour permettre aux entreprises de s’adapter. Elles peuvent ainsi réduire le délai de prévenance, de manière unilatérale, pour les RTT ou le CET, et par accord de branche ou d’entreprise pour les congés payés.

Les congés payés sont un droit auxquel les salariés sont particulièrement attachés. L’objectif du gouvernement est exclusivement d’aménager les délais dans lesquels l’employeur peut imposer la date où ils sont pris.

✔️ Le dialogue social doit primer pour renforcer la concertation sur les modalités de prise des congés dans l’entreprise.

✅ C’est pourquoi il est proposé de soumettre à un accord collectif la possibilité de réduire les délais de prévenance applicable pour fixer les dates de congés.

✅ Cet accord ne pourra modifier les dispositions relatives aux congés quepour un nombre maximal de 6 jours ouvrables.

Des mesures spécifiques pour les demandeurs d’emploi :

Des dispositions particulières sont également prévues pour les allocataires en fin de droits. Le Gouvernement va permettre la prolongation des droits à l’allocation-chômage pour les demandeurs d’emplois arrivant en fin de droit courant mars et jusqu’à la fin de la période de confinement.

L’objectif est d’éviter une perte de revenus, la période de confinement ne permettant pas à ces chômeurs de retrouver rapidement une activité professionnelle.

📍 Sont concernés tous les demandeurs d’emploi (y compris les saisonniers et les intérimaires) dont la fin de droits est en mars ou pendant toute la période de confinement.

📍 Le versement de l’allocation-chômage sera prolongé jusqu’à la fin de cette période de confinement. Cette indemnisation supplémentaire ne viendra pas réduire les éventuels droits à venir.

✅ Les conditions de prise en charge des coûts de formation, des rémunérations et cotisations sociales des stagiaires de la formation professionnelle sont adaptées.

Restez chez vous : Sauvez des vies !

Information Coronavirus COVID-19
Respectez le confinement mis en place
Elections-municipales-2020

Depuis ce mois de janvier, une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée depuis la Chine. 

Retrouvez toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur ce qu’est le Coronavirus COVID-19 et les recommandations pour votre santé sur la plateforme >> gouvernement.fr/info-coronavirus 

Lundi 16 mars, le Président de la République a annoncé des mesures importantes pour réduire les contacts ainsi que les déplacements au strict minimum, et ce sur l’ensemble du territoire dès le mardi 17 mars 12h00, pour quinze jours minimum.

Les sorties de son domicile sont désormais autorisées uniquement sur attestation et exclusivement pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail lorsque le télétravail n’est pas possible ;

  • Faire des achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;

  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;

  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour soutenir des personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;

  • Sortir ses animaux à proximité du domicile ;

  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

Toute infraction à ces règles sera sanctionnée par une amende et je vous invite à les respecter scrupuleusement.

Mieux le confinement sera respecté, plus il sera efficace.

Face au coronavirus, il est des gestes simples importants pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains régulièrement ;

  • Rester chez soi ;

  • Tousser et éternuer dans son coude ;

  • Utiliser des mouchoirs jetables et les jeter immédiatement après usage ;

  • Ne pas se serrer la main et éviter les embrassades et les contacts.

Un numéro vert répond est mis en place pour toutes vos questions, 24h/24 et 7j/7 :

☎ 0 800 130 000

Attention, cette plateforme téléphonique ne dispense pas de conseils médicaux.


J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 :

✔️je reste à domicile,

✔️ j’évite les contacts,

✔️ j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet,

✔️ ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région,

✔️ je peux également bénéficier d’une téléconsultation,

si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU au 15,

❌ je ne me rends pas aux urgences,

❌ je n’appelle pas le 15 en cas de simple fièvre pour ne pas l’encombrer,

❌ je ne me rends pas chez le docteur sans l’avoir appelé avant.

Retrouvez ci-dessous les documents importants :

Attestation de déplacement : Attestation_de_deplacement_derogatoire

Justificatif de déplacement professionnel : Justificatif-de-deplacement-professionnel

Foire aux questions sur le confinement : FAQ-restrictions-VDEF