Quais du Polar : c’est parti !

Première étape le 14 février : la conférence de presse. C’est toujours un moment important de présenter devant la presse la programmation d’un tel festival. C’était donc mardi dernier dans l’amphithéâtre de l’Opéra avec Georges Képénékian, 1er Adjoint au Maire de Lyon délégué à la culture, aux grands événements et aux droits des citoyens et toute l’équipe de Quais du Polar.

© droits réservés
© droits réservés

Quais du Polar, 1er festival de polar en France et en Europe se déroulera cette année du 31 mars au 2 avril prochain et regroupera 115 auteurs de 22 nationalités pour cette édition.

Le programme 2017 saura vous donner envie entre cinéma, théâtre, littérature, rencontres et bien sûr, la grande enquête dans la Ville qui vous mènera du Musée des Confluences à l’Hôtel de Ville. Retrouvez toute la programmation ici.

© droits réservés
© droits réservés

Si j’étais présente, comme l’an dernier pour cet évènement, c’est bien parce que ce festival fait participer tous les lyonnais quel que soit leur âge et que les enfants y ont toute le place, et ce de nombreuses manières : avec leur classe, avec leurs parents, avec leurs animateurs des vendredis aprèm et avec les ambassadeurs du livre de leur école.

A Lyon, nous veillons pour chaque événement, chaque festival profite à tous. Quais du Polar est un festival gratuit pour tous, des adultes aux plus jeunes.

Le 2ème axe qui me tient à cœur c’est bien sûr la lecture et surtout le développer du plaisir de la lecture, de la lecture loisirs hors du cadre scolaire.

C’est ainsi que le Prix Jeunesse Ville de Lyon Quais du Polar est né et que depuis le 6 janvier 150 enfants de CM1/CM2 de 13 écoles lyonnaises lisent les 5 ouvrages de la sélection afin de déterminer celui qu’ils préfèrent. Le nom du lauréat sera connu le 31 avril prochain lors d’une cérémonie avec tous les enfants participants. Je vous promets de faire un billet sur ce blog pour faire cesser le suspense !

 

La sélection 2017

Le Club de la Pluie contre Satin-Noir, Malika Ferdjoukh (L’Ecole des Loisirs).

Qui veut la peau de Barack et Angela ?, Guillaume Nail (Le Rouergue).

Les carnets de Cerise / La Déesse sans visage T4, Aurélie Neyret et Joris Chamblain (Soleil).

Enigme au grand stade, Danielle Thiéry (Syros).

Le plus vieux meurtre du monde, Pascal Prévot et Eglantine Ceulemans (Milan).

Les livres ont été sélectionnés par Quais du Polar et la Librairie à titre d’aile

Comment Lyon aide ses écoliers dans l’apprentissage de la lecture.

annelectureComment une ville peut-elle concourir à la réussite de ses écoliers, au-delà de la mise en œuvre un cadre de scolarisation de qualité ?

C’est là tout l’enjeu de notre Projet Éducatif de Territoire qui s’articule autour de quatre grands principes :

– Le droit à l’éducation pour chacun et pour tous

– L’équité et la lutte contre les discriminations et les inégalités territoriales

– La coéducation, une responsabilité partagée respectueuse de la place des parents

– La cohérence éducative entre les différents temps de l’enfant

Parmi les enjeux éducatifs, il y a bien sûr les apprentissages scolaires, dont l’un des plus fondamentaux est l’apprentissage de la lecture. Si cet apprentissage est l’une des premières missions du corps enseignant, la Ville peut apporter son concours notamment en finançant des dispositifs complémentaires.

Ainsi j’ai choisi de soutenir et de développer deux actions différentes mais qui participent toutes deux à aider les enfants dans leur apprentissage de la lecture.

La première action est en fait un projet unique co-construit avec l’AFEV (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville) : Les Ambassadeurs du Livre. Cette action innovante, consolidée au fil des années, permet à des jeunes, formés et accompagnés par l’AFEV dans le cadre de leur service civique, d’animer des ateliers pour les enfants avec des projets autour du livre et de la lecture. Ces ateliers sont organisés en lien avec les enseignants sur le temps scolaire et avec les accueils de loisirs et les parents d’élèves sur les autres temps de l’enfant.

Expérimentée pendant 4 ans, sa généralisation s’est appuyée sur une réussite unanimement reconnue. Ce sont ainsi 100 jeunes qui interviennent depuis la rentrée. Les « Ambassadeurs du livre » est une mesure massive qui concerne tous les enfants des écoles publiques de la grande section au CM2.

Les coups de pouce clé sont quant à eux des actions spécifiques tournées uniquement vers les enfants de CP en difficultés d’apprentissage et concernent des groupes de 5 à 6 enfants au maximum. Cette action, créée par l’Association Coup de Pouce est connue et de qualité. Elle est soutenue par le Rotary (et son association Savoir Lire) et portée par les Pupilles de l’Enseignement Public.

Je finance d’ailleurs en tant qu’adjointe quelques clubs dans le cadre des budgets de la Caisse des Écoles et du Projet de Réussite Éducative et ce malgré les baisses de financement de l’État que nous avons à gérer dans ce secteur. Cette année, seuls 6 clubs ont pu être lancés sur Lyon mais, à terme, je souhaite en ouvrir au moins un par arrondissement dans des écoles où les besoins ont été identifiés et où les enseignants sont volontaires.

Ces deux actions sont complémentaires entre elles et avec les apprentissages scolaires et constituent un soutien très apprécié des enseignants dans leur travail.

Nous continuerons à accompagner tout ce qui pourra concourir à aider les enfants en ce sens, dans la limite de nos budgets bien sûr. D’autres actions sont d’ores et déjà en cours ou à l’étude comme l’attribution du Prix Jeunesse Ville de Lyon / Quai du Polar par les enfants ou encore la lecture de contes pour les plus petits.