Inscriptions scolaires 2017 : ça débute aujourd’hui !

© droits réservés
© droits réservés

La campagne d’inscription pour la rentrée scolaire 2017 des enfants entrant en maternelle et des nouveaux arrivants à Lyon débute aujourd’hui.

Les familles ont jusqu’au 10 juin pour procéder, soit par internet, soit en Mairie d’Arrondissement, à la pré-inscription scolaire et périscolaire de leur enfant ; à savoir la pré-inscription à l’école ainsi qu’à la restauration scolaire, aux accueils du matin, du soir ou du mercredi midi, ou encore aux vendredis après-midi selon leurs besoins, le tout en une démarche unique.

Comme l’an passé j’ai souhaité organiser au préalable une réunion d’information pour les Représentants de Parents d’Elèves de la Ville. Ce temps d’informations et d’échanges s’est tenu mercredi soir en présence des services de la Direction de l’Education de la Ville de Lyon et des Adjoints d’arrondissement.

Pendant près de deux heures, j’ai pu donner aux les parents d’élèves présents toutes les informations concernant les démarches à effectuer, les modalités administratives, le calendrier des inscriptions, l’admission dans une école, le choix des activités périscolaires, la confirmation des inscriptions aux activités…

Puis, à l’issue de la présentation, j’ai répondu aux nombreuses questions des parents sur des sujets scolaires variés pour lesquels ils sont souvent eux-mêmes interrogés par les parents de leur école. Nous avons ainsi échangé au sujet des grèves de cantine, des dérogations scolaires, des allergies alimentaires ou encore de la réforme des rythmes scolaires.

Je remercie les parents présents mercredi soir pour la qualité de nos échanges et pour leur implication au quotidien dans leur école. Je sais pouvoir compter sur eux pour accueillir et renseigner les nouvelles familles.

© droits réservés
© droits réservés

 

Renforcer la place des parents d’élèves dans les écoles

Je remercie chaleureusement les représentants des parents d’élèves présents jeudi 1er décembre dans les salons de l’Hôtel de Ville pour un temps d’information et d’échanges libres.

Ce n’est pas la première fois que nous nous retrouvons ensemble en un même lieu puisque je les avais associés au lancement de la campagne d’inscription scolaire et périscolaire, en avril 2016.

© droits réservés
© droits réservés

J’ai souhaité accueillir les parents élus en octobre dernier, pour les remercier de leur implication, les féliciter pour leur élection bien entendu et leur présenter le fonctionnement de la Ville de Lyon dans les écoles.

 

(suite…)

Regards croisés sur les nouveaux rythmes scolaires à Lyon

J’ai présenté vendredi 1er juillet à la presse les premiers enseignements des enquêtes de terrain 2016 réalisées auprès des familles, des enfants et des professionnels.

Cette année ces enquêtes ont permis de recueillir le ressenti de 1000 parents d’élèves, de 900 enfants et d’environ 200 directeurs d’école et d’accueil de loisirs.

En voici les premiers enseignements.

Du côté des parents, le nouvel emploi du temps des enfants répond bien au besoin d’une grande majorité des familles et il n’a pas bouleversé l’organisation familiale. Plus des trois quarts des parents interrogés sont satisfaits des activités du vendredi après-midi et de la pause méridienne.

satisfaction familles rrs

Parmi les motifs de non inscription, l’organisation familiale est la première raison évoquée à 52%. Et contrairement aux idées reçues, la tarification de ces activités, qui est fonction des revenus, ne constitue pas un frein à l’inscription.

Tous les parents ne sont pas inquiets au sujet de l’impact des nouveaux rythmes sur les résultats scolaires, ils sont en revanche préoccupés par le bien-être et la fatigue de leur-s enfant-s.

Les parents sont demandeurs d’activités plus qualitatives.

Quant aux enfants, en grande majorité ils se sentent bien à l’école et ils apprécient les activités périscolaires du vendredi après-midi.

Les enfants ont noué des liens avec les équipes d’animateurs et ils ont identifié les adultes référents selon les temps scolaires, périscolaires et savent les solliciter.

Lorsque l’on leur demande s’ils sont fatigués dans la journée, les deux tiers d’entre eux se disent être fatigués le matin avant la classe.

Les enfants sont demandeurs de jeux libres entre copains.

dessins enfants

Du côté des tandems directeurs d’école et directeurs d’accueil de loisirs, après deux années d’expérimentation, de dialogue et d’adaptation, la cohabitation dans les locaux scolaires demeure un sujet de préoccupation.

La communication à destination des familles s’est améliorée et un lien de confiance entre les parents et les professionnels s’est instauré.

Si les équipes scolaires et périscolaires possèdent une bonne connaissance de leurs projets pédagogiques respectifs, elles mentionnent néanmoins un manque de temps pour travailler ensemble.

Force est de constater qu’après deux années d’expérimentation, nous sommes entrés dans une phase de consolidation. Nous poursuivrons le travail et nous continuerons les actions déjà engagées notamment sur la réduction du bruit dans les restaurants scolaires, la prise en compte de la fatigue des enfants plus spécialement celle des plus petits.

Ce sont autant de chantiers auxquels nous allons nous atteler dès la rentrée.

Pour l’heure, les travaux d’été dans les écoles sont en cours, la rentrée scolaire est préparée … je peux donc rejoindre les enfants en vacances.

La lutte contre le gaspillage dans les restaurants scolaires de la Ville de Lyon – 1

enfantsLors de mes déjeuners dans les restaurants scolaires des écoles de la Ville de Lyon, les parents d’élèves qui m’accompagnent souhaitent souvent aborder le sujet du gaspillage alimentaire dans nos cantines.

C’est un sujet qui leur tient à cœur et je partage cette préoccupation. Aussi je vais, à travers plusieurs billets, détailler les actions que la Ville de Lyon a mises en place pour aller dans le sens de la lutte contre le gaspillage dans les restaurants scolaires, et de façon plus générale, les mesures prises pour rendre nos cantines plus éco-citoyennes.

Le Parlement européen a adopté en 2012 une résolution demandant des mesures pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire. En France, le 11 février 2016, une loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire a été promulguée.

D’après une étude de la commission européenne, datant de 2010, le gaspillage alimentaire est issu pour 14% des restaurants et autres services alimentaires dont les cantines et on estime que le gaspillage alimentaire représente plus de 20 kg par élève et par an (les pertes alimentaires par repas et par convive sont de 120 grammes dans les écoles primaires).

La Ville de Lyon est mobilisée depuis maintenant plusieurs années sur ce sujet. Et nos actions en vue de réduire le gaspillage alimentaire dans nos cantines sont de plusieurs ordres.

Tout d’abord il est important de comprendre précisément les raisons du gaspillage, afin d’identifier les leviers qui favorisent une prise de conscience et les actions qui permettent de le réduire.cantine

Ainsi nous mettons en œuvre des mesures pour déclencher des changements de comportement aussi bien des enfants que des équipes. Nous adaptons les quantités produites et nous travaillons sur les déchets émis, leur réduction et leur élimination.

Pour diminuer ce gaspillage, nous mobilisons l’ensemble des acteurs, enfants, parents, agents municipaux et du périscolaire, prestataire, avec deux objectifs :

MIEUX MANGER
MOINS JETER

Permettre aux enfants de mieux manger passe par l’éducation à l’alimentation, l’étude des préférences des enfants et l’implication de ceux-ci dans l’élaboration des menus.

Premier exemple : l’éducation à l’alimentation

Dans le cadre de notre Projet Educatif de Territoire, des actions d’éducation à la santé sont déployées par les équipes médico-sociales de la ville en lien avec les enseignants. L’alimentation y est bien sûr abordée.

Les projets des équipes s’appuient sur:
– la découverte sensorielle par la visite de marché, la découverte des saveurs, ou encore des ateliers cuisine…
– la sensibilisation à l’équilibre alimentaire : lien alimentation et santé, particulièrement le petit-déjeuner,
– une approche culturelle de l’alimentation,
– et enfin l’équilibre alimentaire et le plaisir de manger.

Ainsi en 2014/2015, 4 752 enfants ont été sensibilisés soit près de 18% des effectifs scolaires de la grande section au CM2.

D’autres exemples et d’autres actions dans des billets à venir …
Lecteurs n’hésitez pas à me faire part de vos propositions !

Vœux aux représentants des parents d’élèves

annegroupé

Mesdames, Messieurs les Adjoints d’Arrondissement à l’éducation,
Madame la Directrice de l’éducation de Lyon,
Mesdames, Messieurs les Représentants des Fédérations de parents d’élèves, FCPE et PEEP,
Mesdames, Messieurs les Représentants des Parents d’Elèves des écoles publiques de Lyon,

Mesdames, Messieurs,

C’est avec un immense plaisir que je vous accueille dans ces magnifiques salons de l’Hôtel de Ville pour cette cérémonie des vœux.

Cette cérémonie est particulière. Il s’agit de ma première cérémonie de vœux aux parents d’élèves.

Il faut que je vous explique ce que cela a de particulier. En effet, s’il est de coutume pour les adjoints au Maire de présenter leurs vœux en début d’année, en toute simplicité afin de veiller au budget, l’exercice peut être compliqué car il faut choisir, sans froisser, qui inviter quand on compte de nombreux partenaires dans sa délégation.

C’est particulièrement le cas pour l’Education.

Car la communauté éducative comprend 4 groupes d’adultes pour prendre en charge nos enfants. Je la symbolise souvent par une fleur à 4 pétales, dont le cœur serait les écoliers.

(suite…)