2ème tranche de la requalification de la rue Garibaldi : c’est parti !

Requalification de la rue Garibaldi
2ème tronçon de la rue Bouchut à la rue d’Arménie
Conseil métropolitain du 30 Mai 2016

Monsieur le Président de la Métropole,

Mesdames, Messieurs, cher(e)s collègues,

Du haut de la tour Incity, on observe idéalement la rue Garibaldi, dont la requalification a débuté au mandat dernier et entre aujourd’hui dans sa 2ème phase.

Invitation_GARIBALDIEn regardant vers le sud, on distingue parfaitement une partie du tronçon d’ores et déjà réaménagé, entre les rues Servient et Bouchut, et celui qui va l’être entre les rues Bouchut et d’Arménie.

La rue Garibaldi est un axe majeur de communication de Lyon. Longue de 3,8km, elle relie le Parc de la Tête d’Or dans le 6ème à l’avenue Berthelot dans le 7ème en traversant, dans un axe Nord-Sud, le 3ème arrondissement et plus particulièrement le quartier de la Part Dieu, et en desservant les halles de Lyon, les tours Incity et le crayon, les places de l’Europe, Charles de Gaulle, des martyrs de la résistance et le Parc Sergent Blandan.

Véritable autoroute urbaine, elle n’était utilisée que par les voitures dont la vitesse était accélérée grâce à la suppression de carrefours par des trémies souterraines ou des rues en cul-de-sac.

Cet usage ne correspondait plus aux besoins des lyonnais et surtout des usagers, travailleurs et habitants, du quartier. La volonté de passer d’une circulation autoroutière à une circulation apaisée, d’un usage unique à des usages multiples et diversifiés de l’espace public et de végétaliser cette artère a conduit la Métropole de Lyon à lancer cette vaste opération de requalification de la rue en 3 phases.

La phase 1 de la requalification a concerné le tronçon de la rue Vauban dans le 6ème arrondissement à la rue Bouchut dans le 3ème et s’est terminée en mars 2014. Nul ne met plus en doute le fait qu’il s’agisse là d’une opération pleinement réussie d’adoucissement de cet axe majeur de déplacement.

Il suffit d’ailleurs de l’observer d’en haut pour comparer la qualité de la partie qui a été réhabilitée aux défauts de celle qui va bientôt l’être.

Mise en place de pistes cyclables, de couloirs de bus, suppression des trémies, diminution de la pollution générée par les automobiles, agrandissement et végétalisation des espaces publics, sécurisation de la cohabitation entre les différents modes de transports : voici ce qui a été réalisé lors de la première phase du réaménagement de cette artère structurante de la Ville de Lyon.

La phase 2 va désormais être lancée. Elle concernera la partie longue de 500m, située entre la rue Bouchut et la rue d’Arménie.

Comme pour la phase 1, il s’agira de travaux d’ampleur car ils intègreront le comblement de la trémie de la rue Paul Bert ainsi que la re-création de carrefours aujourd’hui tronqués comme celui de la rue des Rancy.

Cette 2ème phase de travaux sera l’occasion de promouvoir les alternatives de déplacement au tout voiture.

L’objectif est ainsi d’accorder une place privilégiée aux piétons et aux modes doux par la poursuite de la promenade piétonne végétalisée, l’aménagement d’une piste cyclable double-sens, séparée des circulations automobile et piétonne, et celui d’un site propre de transports en commun.

Au final, 3 voies de circulation et 1 contre-allée pour les transports en commun, des espaces agréables et sécurisés pour les piétons et les vélos formeront le nouveau visage de la rue. Sur l’ensemble de cette section, 82 arbres supplémentaires seront plantés.

Ainsi la rue sombre et difficilement praticable que nous connaissions laisse place à un axe partagé, végétalisé et respectueux de tous ses usagers. Et ce sont tous les abords de la rue qui en seront transformés, notamment les jardins, les places mais aussi les écoles (Léon Jouhaux, Dolet et Saint Sacrement). Les riverains, les commerçants, les familles et les enfants verront ainsi leur environnement grandement amélioré.

Cette transformation progressive participe activement au renouveau du quartier de la Part-Dieu. Et habitants, travailleurs ou visiteurs du quartier peuvent d’ores et déjà se rendre compte des progrès accomplis qui participent à le rendre plus agréable et plus respirable.

En conclusion, le groupe Socialistes et républicains métropolitains se réjouit du lancement de cette 2ème phase de travaux.

Car au même titre qu’Incity, Garibaldi est un emblème du quartier tel que nous le voulons demain : un territoire garantissant la qualité de vie de ses habitants et usagers, que ce soit sur leur lieu de vie, leur lieu de travail ou lors de leurs déplacements, tout en participant à la protection et à la réintroduction de la nature en ville.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *