Conseil d’arrondissement du mardi 15 mars 2022 – Intervention sur le rapport développement durable de la Ville de Lyon

Monsieur le Maire du 6ème arrondissement, mes chers collègues, 

La présentation d’un rapport sur le développement durable est une obligation légale pour les collectivités de plus de 50 000 habitants depuis maintenant une dizaine d’année. 

Cet exercice obligé revêt néanmoins un caractère tout particulier, lorsque l’exécutif qui le présente se revendique écologiste et prétend faire de son mandat le dernier pour le climat.

Il serait fastidieux de commenter chaque mesure de ce document, qui ressemble à un catalogue, plutôt agréable à lire d’ailleurs, des politiques menées par la Ville de Lyon, au prisme des 17 objectifs de développement durable définis par l’ONU.

Je souhaitais néanmoins apporter quelques remarques sur ce rapport. 

Tout d’abord, à lire l’éditorial du Maire de Lyon, on a l’impression que la transition écologique commence avec les élections de 2020 et l’arrivée du nouvel exécutif et qu’une véritable révolution serait en cours. Son adjoint à la Transition écologique est moins catégorique et va jusqu’à « rendre hommage » aux équipes et exécutifs précédents ! Nous n’en demandons pas tant, mais je le remercie d’avoir l’honnêteté de rappeler que la majorité précédente avait déjà à cœur la transition écologique !

Ensuite, le parti pris de ce rapport semble être de nous démontrer la formidable accélération des politiques de développement durable, à tel point qu’il a été rebaptisé « Lyon en transitions ».

A lire le rapport dans le détail, certains « chiffres-clés » mis en exergue permettent de relativiser le constat. 

« 2000 m2 de sols désartificialisés » pour illustrer votre action en matière d’urbanisme et de logement. Si nous partageons la volonté de débitumer notre ville et de diminuer l’imperméabilisation des sols, il semble qu’à l’échelle de la Ville de Lyon ces 2000 m2 soient bien dérisoires.

« 156 enfants associés à l’opération Demos » pour illustrer votre action en matière culturelle. Outre le fait que ce dispositif a été initié à Lyon en 2017, et que je suis très heureuse qu’un tel dispositif qui permet à des enfants issus de quartier politique de la ville d’avoir accès à l’éducation musicale ait vu le jour ici, ce dispositif reste marginal, d’autant qu’il se situe à l’échelle métropolitaine. Il est loin de pouvoir suffire à l’enjeu social des ODD.

Enfin, quelques mots sur le volet démocratie locale. Nous en avons déjà parlé, et nous y reviendrons plusieurs fois ce soir, hélas, mais il y a sur ce point un véritable problème. La majorité affiche comme objectif de cultiver la transparence et de développer un écosystème démocratique. Très bien. Mais concrètement, nous constatons un défaut d’information permanent des oppositions, un refus de nous écouter. Pire, des acteurs associatifs locaux se plaignent d’être ignorés par les élus. Des élus que l’on voit rarement sur le terrain. Des projets se retrouvent bâclés voire abandonnés parce qu’ils n’ont pas été concertés avec les habitants ou les usagers, premiers concernés. Or ce volet est primordial dans les ODD.

Pour conclure sur ce rapport, il n’y a pas de grand soir de la transition écologique. De nombreuses actions citées se situent dans la continuité des politiques précédentes. Actions qui ont été poursuivies, voire amplifiées pour certaines. C’est une bonne chose car nombre d’entre elles vont dans le bon sens. 

Néanmoins plus de modestie et plus de concret serait souhaitable. Moins de mots, plus d’actions.

Et mon groupe, Progressistes et Républicains, souhaite qu’au-delà des mots, la méthode soit plus démocratique, plus ouverte et plus inclusive. 

Le Maire de Lyon a raison de dire que les transitions ne se feront pas « sans les citoyens, sans les acteurs associatifs, sans le monde économique ». Pourquoi le fait-il alors ?

Désormais il est plus que temps de passer des paroles aux actes et de rompre avec la méthode employée jusqu’à maintenant.

Je vous remercie. 

Conseil du 6e arrondissement du mardi 15 mars 2022 – Intervention sur le Plan de Protection de l’Atmosphère

Monsieur le Maire du 6ème arrondissement, mes chers collègues, 

J’interviens rapidement sur ce dossier, non pas sur le fond, mais sur la forme.

Cette délibération sera présentée au conseil municipal extraordinaire du 23 mars. Ainsi, en l’espace de 2 mois, entre le conseil municipal du 27 janvier et celui du 31 mars, le Maire de Lyon aura réussi l’exploit de convoquer 2 conseils municipaux extraordinaires et pour la même raison : un défaut d’anticipation et/ou d’organisation.

1er conseil extraordinaire le 10 février, parce que la Ville devait donner un avis sur la ZFE avant le 22 février et que ce sujet pourtant majeur pour une mairie écologiste a été oublié dans l’ordre du jour du conseil de janvier. Selon le Maire de Lyon, rien n’a été oublié, et c’est délibérément, par esprit démocratique, que ce conseil a été convoqué précipitamment.

Le 23 mars, on recommence. Cette fois-ci c’est l’avis sur le Plan de protection de l’atmosphère, qui doit être rendu avant le 25 mars et qui a été oublié. Là encore, un sujet majeur et un oubli pourtant signalé en amont par des élus. Là encore, le Maire de Lyon a une explication : ça pouvait attendre le 31 mars. La preuve que non.

Il est assez ironique que ces deux cafouillages portent sur des sujets qui sont soi-disant chers à l’exécutif : la qualité de l’air.

Ces deux erreurs, à quelques semaines d’intervalle, sont également assez symptomatiques du fonctionnement de la majorité.

D’abord, l’absence d’écoute, en l’occurrence des opposants. La sonnette d’alarme a été tirée par des élus d’opposition à plusieurs reprises. Si l’exécutif avait écouté, cela aurait permis de rectifier le tir à temps et d’éviter cette impression d’amateurisme. 

Ensuite, elle montre l’extrême difficulté du Maire de Lyon à reconnaître ses erreurs. Pris en défaut à deux reprises en quelques semaines sur le même sujet, il persiste à nous expliquer qu’il n’y a pas de problème, que tout est sous contrôle, et que c’est simplement l’opposition qui polémique. 

Tout ceci est regrettable. Ce n’est surtout pas sérieux et pas à la hauteur des enjeux et de notre ville, 3ème ville de France.

Je terminerai par une explication de vote. 

L’avis proposé au Conseil municipal de Lyon est favorable mais assorti d’un grand nombre de réserves. Cela signifie que pour que l’avis de la Ville de Lyon soit considéré comme favorable, il faut que la totalité des réserves sont levées. Autrement dit, en l’état, cet avis est défavorable. Or, je soutiens le projet de Plan de protection de l’Atmosphère présenté par l’État. Je m’abstiendrai donc sur cette délibération.

Je vous remercie. 

Je vous souhaite une belle et heureuse année 2019 !

Mes chères concitoyennes, Mes chers concitoyens,

Je vous souhaite une bonne année 2019.

Je vous souhaite une bonne santé, de la satisfaction dans tout ce que vous entreprendrez et beaucoup de joie et de bonheur pour vous et vos proches.

Collectivement, je nous souhaite une année pleine d’action et de réussites.

En 2018, ensemble, avec le gouvernement d’Édouard Philippe, nous avons construit et voté des lois importantes pour notre pays. Pour lever les blocages qui empêchent nos concitoyens de construire leur avenir, pour protéger les plus vulnérables et lutter contre les inégalités de destin, pour améliorer l’éducation des enfants et la formation de chacun.

En 2018, nous avons légiféré pour maîtriser l’immigration et en même temps rendre notre droit d’asile plus effectif, pour interdire les néo-cotinéoïdes dangereux pour nos abeilles, pour transformer le lien entre l’administration et les citoyens par la confiance et la simplification, pour mieux accompagner les étudiants dans leur orientation et améliorer leurs conditions d’études, pour redonner à notre armée les moyens d’être la première armée d’Europe et deuxième du monde libre ou encore pour améliorer la détection de la fraude fiscale et sociale. Nous avons voté une réforme ferroviaire ambitieuse pour remettre notre réseau ferroviaire en bon état, ouvrir le secteur à la concurrence et donner à la SNCF tous les atouts pour être plus efficace et plus performante.

Nous avons adopté un budget dans la continuité de l’action engagée depuis le commencement du quinquennat. Il poursuit trois priorités : libérer l’économie et le travail, protéger les Français, investir pour l’avenir en préparant les défis de demain et en transformant l’action publique.

Nous avons également légiféré en urgence fin décembre pour mettre en œuvre dès janvier 2019 les mesures de hausse du pouvoir d’achat décidées suite au mouvement social des gilets jaunes.

En 2019, nous allons poursuivre ce travail. En abaissant l’âge de l’instruction obligatoire à 3 ans, en mettant en œuvre le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu pour plus de simplification et d’adaptation aux changements de vie. Nous poursuivrons nos efforts de maîtrise de la dépense publique.

En 2019 nous lancerons un grand débat national pour recueillir les avis et propositions des français sur les défis de demain. Fiscalité, écologie,

2019 sera également l’année des élections européennes. Un scrutin majeur pour notre continent et son avenir.

Chers habitants des 3ème, 6ème et 8ème arrondissements, en cette année 2019, vous

pouvez compter sur ma détermination et mon engagement pour Lyon et la 4ème circonscription. Pour vous rencontrer et répondre à vos demandes, je continuerai à vous rencontrer lors de mes permanences dans les quartiers, sur RV et sur les marchés de la circonscription. J’organiserai des réunions publiques mensuelles pour vous rendre compte de mon travail, répondre à vos questions et entendre vos propositions. Mon objectif est et toujours tisser le lien entre nos quartiers, notre ville et métropole et l’Assemblée.

Mes chers concitoyennes et concitoyens, je vous souhaite une bonne année 2019, pour vous et ceux qui vous sont chers, pour notre ville, pour la République, pour la France et pour l’Europe.

A bientôt

 

 

 

 

Lancement de la campagne

Hier soir s’est tenue ma première réunion de campagne en présence de plus de 60 Marcheuses et Marcheurs du 3ème, du 8ème et du 6ème arrondissements.20170515_185503

Ce matin, une conférence de presse de présentation des 14 candidat-e-s et de leurs suppléant-e-s de La République En Marche lançait officiellement le début de la campagne dans le Rhône.20170516_092005

Dans une ambiance conviviale nous avons échangé avec les journalistes présents.

Tous ensemble, nous sommes les visages de notre mouvement. De par nos parcours personnels, professionnels et politiques extrêmement variés, nous avons montré la réalité et la force du rassemblement qui caractérise La République En Marche.20170516_093304 (suite…)

La « Lesenacht » de l’école Jean Racine, Lyon 6

Invitée par les enseignants de l’école Jean Racine, j’ai eu le privilège de partager avec les enfants le traditionnel souper allemand « Abendbrot » dans le cadre d’une « Lesenacht » –  nuit de la lecture.

© droits réservés
© droits réservés

Des élèves de grande section, de CM1, de CM2 et aussi des élèves de 6ème du collège Vendôme, germanistes, ont vécu une soirée dédiée à la lecture et à la culture allemande.

La transposition de cette coutume allemande était organisée en partenariat avec l’office franco-allemand pour la jeunesse. Il s’agissait d’un évènement festif pour les enfants et fédérateur aussi car la « Lesenacht » se déroulait en soirée dans l’école. Et les enfants étaient bien enthousiastes à l’idée de vivre ce moment inhabituel et « transgressif » de présence en soirée dans leur école.

Ensuite cette soirée a permis de créer des liens entre des enfants de la grande section et du cycle 3 grâce à la mise en place, après la collation, de petits ateliers qui sont autant d’occasions de promouvoir la lecture en allemand et en français et le plaisir qu’elle procure.

© droits réservés
© droits réservés

Enfin, la Lesenacht a permis aux enfants de découvrir la culture allemande et en ces temps où l’on entend le désir de certains de repli sur soi, découvrir la culture de nos voisins européens me semble une très bonne idée. Bravo aux enseignants pour cette belle initiative !