Conseil du 6e arrondissement du 14 septembre 2020 -
Intervention vidéoverbalisation

Monsieur le Maire,

Chers collègues,

En septembre 2019, le conseil municipal de Lyon a voté la mise en place d’une expérimentation de la vidéo verbalisation dans certaines rues de la Presqu’île .

Le bilan que l’on peut tirer de cette expérimentation est un bilan encourageant. Avec plus de 1500 verbalisations, dont les deux tiers environ pour des infractions de conduite et l’autre tiers pour des infractions de stationnement, elle a permis un recul des infractions dans les rues concernées. 

Il est aujourd’hui proposé d’étendre cette expérimentation jusqu’au 31 janvier prochain et de l’élargir à de nouveaux secteurs, notamment, dans notre arrondissement, le quai Général-Sarrail et les ponts Morand et Lafayette. 

Je suis satisfaite de ce que la nouvelle majorité municipale fasse le choix, même si ce choix ne semble pas faire consensus dans ses rangs, de poursuivre et d’étendre la vidéo verbalisation. C’est effectivement une bonne chose que les freins idéologiques vis-à-vis de l’outil vidéo puisse être levés.

J’espère que cette majorité évoluera également sur la question plus générale de la vidéo protection. Les incivilités et la délinquance routières doivent être combattues avec détermination. Nous le savons, tout particulièrement dans notre arrondissement qui a connu plusieurs accidents mortels, les infractions au code de la route tuent. J’ai d’ailleurs interrogé le Garde des sceaux, au sujet de la création d’un délit spécifique en cas d’homicide liés à des infractions multiples au code de la route. 

Malheureusement la situation sécuritaire dans notre ville se dégrade, et si les « rodéos urbains » font partie du problème, ce dernier est plus large que la délinquance routière. J’ai récemment eu l’occasion d’échanger avec les collectifs de riverains de certains quartiers, notamment aux franges de notre arrondissement dans le quartier des Charpennes, dont les griefs sont aujourd’hui nombreux: tirs de mortiers, trafics de drogues, intimidation… Ils nous parlent d’un empoisonnement de leur vie quotidienne.

A cela il faut des réponses. La vidéo protection fait partie des solutions qui peuvent être déployées. Il ne s’agit pas d’en faire l’alpha et l’oméga de toute politique de sécurité mais il ne s’agit pas non plus de la balayer d’un revers de main. C’est la responsabilité de la Ville de Lyon. Il faut aussi, j’en ai conscience, que l’Etat prenne sa part. Comme on le dit souvent la sécurité est une coproduction. C’est la raison pour laquelle j’ai demandé avec mes collègues Jean-Louis Touraine et Thomas Rudigoz un rendez vous avec le Ministre de l’intérieur pour l’alerter sur la situation lyonnaise et les besoins notamment en effectif de police nationale.

Je voterai pour cette délibération.

Je vous remercie.

Premier Conseil de la mairie du 6e arrondissement

Dimanche 12 juillet en mairie du 6e arrondissement de Lyon avait lieu le premier Conseil d’Arrondissement. En tant que toute nouvelle conseillère, j’ai ainsi pu intervenir suite à l’élection du Maire Pascal Blache. Je vous propose de retrouver mon intervention ci-dessous :

« Monsieur le Maire,
Mes chers collègues,

Permettez-moi tout d’abord de vous adresser, Monsieur le Maire du 6è arrondissement, mes plus sincères félicitations pour votre réélection. Dans un contexte électoral particulier, qui a bouleversé notre paysage politique municipal, vous êtes le seul maire d’arrondissement reconduit, ce qui témoigne de votre fort enracinement dans notre territoire.

Je suis très heureuse de siéger parmi vous dans ce conseil d’arrondissement, même si j’y occupe une place pour moi nouvelle, dans les bancs de l’opposition. Ce mandat d’hyperproximité est la base de l’engagement politique, et en ce qui me concerne j’ai beaucoup apprécié de pouvoir être adjointe en arrondissement avant de devenir adjointe au maire de Lyon, puis députée. Aujourd’hui, cet engagement au sein de ce conseil est pour moi important parce qu’il est, je le crois, nécessaire quand on exerce un mandat national de conserver un lien étroit avec son territoire et ses concitoyens. 

Le renforcement de la place des arrondissements dans la gouvernance de notre ville est l’un des chantiers majeurs  de ce mandat. Nous avons tous conscience que le rôle de l’arrondissement doit évoluer, pour prendre en compte au plus près du terrain, dans une logique de subsidiarité, les besoins de nos concitoyens. Nous sommes persuadés que la diversité des quartiers et de leur identité est une richesse de notre ville et que les  politiques publiques doivent respecter ces différences et être déclinées en fonction des spécificités locales. 

Nous serons, conseillers d’arrondissements et municipaux Progressistes et républicains attentifs à ce qu’une déconcentration réelle des responsabilités, qui figure dans le projet de la nouvelle majorité, soit réellement mise en œuvre.

Au cours des 6 ans qui viennent, je serai dans une posture vigilante et constructive vis-à-vis de votre équipe, Monsieur le Maire, comme vis-à-vis de l’exécutif de la Mairie centrale.

Vous pourrez compter sur mon soutien lorsqu’il s’agira de défendre les intérêts des habitants du 6e arrondissement et l’intérêt général. Je serai particulièrement attentive à ce que tous les quartiers qui composent notre arrondissement soient traités de la même façon, en particulier le quartier Bellecombe qui est parfois oublié.

Ma boussole, ce sera l’intérêt des habitants et le projet que j’ai porté devant les électeurs. J’espère que sous ce mandat notre arrondissement, bien que n’ayant pas voté pour le nouveau Maire de Lyon, ne sera pas le parent pauvre des politiques municipales ou métropolitaines. Sans faire de catalogue exhaustif, ce mandat doit être l’occasion de faire avancer des projets majeurs pour notre territoire : la transformation du musée Guimet, la rénovation de la place de l’Europe, la réhabilitation d’écoles, notamment Montaigne-Ferry, et du gymnase Tronchet.

Une page de l’histoire de Lyon se tourne. Les électeurs ont exprimé une envie de changement et une envie d’écologie, et ont désigné une majorité pour porter ce changement. Je souhaite, parce que j’aime cette ville et pour le bien des lyonnaises et des lyonnais, que la nouvelle équipe rencontre dans cette entreprise un plein succès. 

Je forme néanmoins le vœu que ce changement ne soit pas une rupture brutale. Lyon est une ville singulière, qui a une histoire et une identité fortes. J’attends de nos nouveaux élus, et de chacun d’entre nous, de veiller en permanence à ce que les transformations à venir respectent cette histoire et cette identité. Une ville durable est une ville qui s’inscrit dans le temps long, pas seulement dans l’avenir, mais aussi dans son passé, une ville qui ne cherche pas à imiter les autres mais à devenir elle-même. 

Je vous remercie. »

 

Inauguration de la pension de famille Armée du Salut 51 rue Germain Lyon 6ème arrondissement

 

photo_2018-05-16_13-36-20

J’ai été invitée à prononcer une allocution à l’occasion de l’inauguration de la pension de famille portée par l’Armée du Salut au 51 Rue Germain dans le 6ème arrondissement de Lyon.

La voici retranscrite :

« Monsieur le Secrétaire Général de la Préfecture du Rhône, Préfet délégué pour l’égalité des chances,

Monsieur le Maire de Lyon,

Madame la Vice-Présidente de la Métropole de Lyon,

Monsieur le Maire du 6ème arrondissement de Lyon,

Monsieur le Directeur des Programmes d’Inclusion Sociale,

Monsieur le Représentant de Lyon Métropole Habitat,

Vous tous habitants et travailleurs sociaux,

 

Le logement et l’emploi sont les deux défis prioritaires de notre pays.

Notre situation nationale sur le logement n’est pas satisfaisante. Nous le savons.

Et nous devons relever ce défi. Nous y travaillons d’ailleurs actuellement à l’Assemblée avec la future loi ELAN.

Pour relever ce défi, il faut regarder les problèmes en face et les dire afin de les résoudre.

Observer ce qui marche et ce qui ne marche pas constitue déjà un pas vers la résolution d’un problème.

Ne pas cacher ce qui ne marche pas pour le résoudre mais nommer aussi ce qui marche pour que cela fasse exemple.

(suite…)

Un samedi de septembre dans la 4ème circonscription du Rhône

Voici quelques photos d’un samedi de septembre dans la 4ème circonscription, un samedi ensoleillé et riche en événements associatifs.

L’occasion pour moi de rencontrer les nombreux bénévoles et professionnels des associations de Lyon grâce auxquels toutes ces manifestations peuvent avoir lieu. Qu’ils soient remerciés pour leur engagement au service des Lyonnais.

L’occasion également de rencontrer de nombreux concitoyens et d’échanger sur la vie de nos quartiers comme sur la politique nationale.

Vous trouverez quelques photos de quelques événements auxquels j’ai participé. Je suis également allée aux portes ouvertes de l’Oasis Sans Souci, sur le marché de Montchat et au vide grenier de l’Office des Sports du 3ème arrondissement.

Bellecombe village en fête

© droits réservés
© droits réservés

Les jeux anciens pour tous

© droits réservés
© droits réservés

Un moment avec la présidente et le directeur de Com’ Expression pour regarder les projets de transformation de leur local

(suite…)

Tout commence !

Ce que je retiens de cette élection présidentielle :

IMG_7200Une magnifique victoire
Un besoin de rassemblement
Une nouvelle campagne qui s’ouvre

Je suis heureuse de la victoire d’Emmanuel Macron.

Cette réussite remarquable revient évidemment à Emmanuel Macron qui devient notre 8ème Président de la République à 39 ans.

Emmanuel Macron est un homme neuf avec une vision nouvelle. Il a fallu, plus que pour d’autres candidats, l’expliquer aux électeurs. Je remercie donc toutes les marcheuses et marcheurs qui ont réalisé une campagne exceptionnelle.

IMG_719666% – soit 2/3 – des électeurs ont voté pour Emmanuel Macron. Certains pour son projet et d’autres contre le Front National : tous ont choisi la raison, le progrès et le rassemblement.

34% ont été abusés par la candidate de la démagogie et des mensonges et préféré un programme extrémiste et dangereux.

25% enfin ont préféré ne pas voter.

La première responsabilité d’Emmanuel Macron est de réunir les français, de les réconcilier. Le défi est grand et notre Président en est extrêmement conscient. Il l’a dit hier soir : « Ce n’est qu’une étape. En réalité, tout commence. Nous avons été entendus, mais nous devons maintenant prouver, obtenir des résultats et transformer notre pays. »

Pour rassembler, il n’y a qu’un moyen : agir. La politique de l’action est celle qui montre ses résultats et convainc les électeurs. Il faut faire ce que l’on dit et dire ce que l’on fait. Je le sais, je le fais en tant qu’Adjointe au Maire.IMG_7198

Emmanuel Macron s’appuiera sur le gouvernement qu’il va nommer et sur l’Assemblée Nationale. Pour mener le projet voulu par une majorité de Français, il lui faut disposer d’une majorité à l’Assemblée. La campagne des élections législatives qui s’ouvre va donc être décisive. Elle permettra à la France de se mettre véritablement en marche.

La « Lesenacht » de l’école Jean Racine, Lyon 6

Invitée par les enseignants de l’école Jean Racine, j’ai eu le privilège de partager avec les enfants le traditionnel souper allemand « Abendbrot » dans le cadre d’une « Lesenacht » –  nuit de la lecture.

© droits réservés
© droits réservés

Des élèves de grande section, de CM1, de CM2 et aussi des élèves de 6ème du collège Vendôme, germanistes, ont vécu une soirée dédiée à la lecture et à la culture allemande.

La transposition de cette coutume allemande était organisée en partenariat avec l’office franco-allemand pour la jeunesse. Il s’agissait d’un évènement festif pour les enfants et fédérateur aussi car la « Lesenacht » se déroulait en soirée dans l’école. Et les enfants étaient bien enthousiastes à l’idée de vivre ce moment inhabituel et « transgressif » de présence en soirée dans leur école.

Ensuite cette soirée a permis de créer des liens entre des enfants de la grande section et du cycle 3 grâce à la mise en place, après la collation, de petits ateliers qui sont autant d’occasions de promouvoir la lecture en allemand et en français et le plaisir qu’elle procure.

© droits réservés
© droits réservés

Enfin, la Lesenacht a permis aux enfants de découvrir la culture allemande et en ces temps où l’on entend le désir de certains de repli sur soi, découvrir la culture de nos voisins européens me semble une très bonne idée. Bravo aux enseignants pour cette belle initiative !

 

 

Investie pour les législatives !

Ce lundi 12 décembre, les militants socialistes de la 4ème circonscription du Rhône étaient invités à voter pour désigner leur candidat pour les élections législatives 2017. Ils m’ont largement accordé leur confiance et je les en remercie.

Avec Quentin Picard, mon suppléant, nous sommes conscients de la responsabilité qui nous a été confiée.

© droits réservés
© droits réservés

Il nous appartient désormais de rassembler la gauche et, au-delà, tous les progressistes. Fidèle à mon engagement, je porterai les idées de progrès, de justice et de bienveillance et je montrerai que la solidarité n’est pas opposée à l’efficacité. La vision rétrograde et ultra conservatrice que nous propose la droite ne nous permettra certainement pas d’affronter les défis de ce siècle! Notre pays traverse avec courage une époque de nouveaux défis, que ce soit en termes de sécurité, d’économie comme de solidarités, il nous faut affronter cette réalité avec détermination, innovation et sans retours en arrière.

A Lyon, nous démontrons chaque jour que l’on peut soutenir l’emploi marchand, maîtriser la dépense publique et préserver les solidarités. Ce modèle lyonnais, je veux le porter comme un espoir ancré dans la réalité, accessible à tout le pays.

Ce modèle Lyonnais je veux le protéger et le soutenir à l’Assemblée Nationale.

La trêve des confiseurs approche. Elle ne sera pas un frein à mon engagement mais un temps propice à la réflexion, aux moments partagés en famille, si importants quand on aspire à représenter ses concitoyens.

Je suis prête à travailler avec toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté de la 4ème circonscription pour vous représenter demain à l’Assemblée Nationale.

Bienvenue à Lyon aux étudiants et aux équipes de l’ESSCA !

Inauguration du campus lyonnais de l’Ecole Supérieure des Sciences Commerciales d’Angers (ESSCA) mercredi 31 aout Rue Curie, aux Brotteaux, Lyon 6ème

L’implantation de cette grande école de management et de gestion, à l’histoire plus que centenaire, est une bonne nouvelle pour notre ville et notre Métropole, 2ème pôle universitaire français avec 145.000 étudiants.

J’ai souhaité la bienvenue aux étudiants, équipes administratives et pédagogiques de l’ESSCA ainsi qu’une excellente première rentrée sur ce campus.

Discours inaugural en présence de Catherine Blanc, Directrice générale de l’ESSCA et de Pascal Blache, Maire du 6ème arrondissement
Discours inaugural en présence de Catherine Blanc, Directrice générale de l’ESSCA et de Pascal Blache, Maire du 6ème arrondissement