Intervention d’Anne Brugnera Programme de développement économique Conseil métropolitain du lundi 19 septembre 2016

La Métropole de Lyon a présenté son Programme de développement économique 2016-2021 à l’occasion du Conseil de la Métropole du 19 septembre 2016. Ce document cadre fixe les priorités stratégiques et décline une série d’actions qui seront mises en oeuvre entre 2016 et 2021 par la nouvelle collectivité avec l’ensemble de ses partenaires. Il est le fruit d’un dialogue partagé construit sur la base d’un diagnostic approfondi. Découvrez les 4 objectifs stratégiques qui structurent le programme économique de la Métropole de Lyon : Lyon Métropole fabricante, Lyon Métropole apprenante, Lyon Métropole attirante, Lyon Métropole entrainante.

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les élu(e)s,

Ce programme de développement économique de la Métropole de Lyon est à la fois un aboutissement et un nouveau départ.

L’aboutissement d’un travail de co-construction d’ambitions mais aussi d’objectifs très concrets partagés entre notre institution et ses nombreux partenaires économiques. Mais surtout le début d’une nouvelle ère de développement.

Je ne reviendrai pas sur le contenu fort riche et extrêmement pertinent de ce programme déjà longuement exposé mais je souhaite, au nom du groupe des socialistes et républicains métropolitains, insister sur 3 points :

  • Ce programme a été conçu dans la lignée d’une dynamique de progrès et il est basé sur une analyse des résultats passés. Il s’inscrit donc dans l’histoire du développement économique de notre Métropole.
  • Ce programme ambitieux prévoit d’amplifier cette dynamique grâce un travail partenarial pour initier et accompagner de nouvelles formes d’économies, de nouvelles filières.
  • Enfin ce programme vise un développement économique au service de tous les habitants de la Métropole, pour un progrès social de chacun.

Je tiens à rappeler que la réalisation de ce programme est une obligation légale, issue de la loi MAPTAM. Et que, fidèlement à nos habitudes, nous avons fait de cette obligation une opportunité pour aller toujours plus loin.

(suite…)

Citoyen-ne-s d’honneur du 3ème arrondissement de Lyon

Samedi dernier, le forum des associations a été l’occasion de remettre les médailles aux Citoyennes et Citoyen d’honneur du 3ème arrondissement. Cette cérémonie est l’occasion de valoriser l’engagement associatif, de montrer son dynamisme et sa diversité et surtout de remercier chaleureusement des femmes et des hommes pour leur engagement auprès des habitants de notre arrondissement.

C’est avec émotion mais aussi avec beaucoup de joie que j’ai remis à Madame et Monsieur Dacquin la médaille qui salue leur engagement et leur mobilisation depuis de nombreuses années, auprès des enfants porteurs de handicaps et de leurs familles, et aussi leur implication dans le quartier de Montchat via les écoles et la MJC.

Ils ont œuvré pour que des structures associatives adaptées aux besoins des enfants porteurs de handicap et de leurs familles voient le jour, pour que  des parents retrouvent un peu de souffle dans leur quotidien. Ils sont à l’origine de la création de la halte-garderie « la Souris verte », « Eclats de Rire » et « Roues libres ». Ils sont les exemples que d’une expérience personnelle peut naitre un engagement citoyen.

Les récipiendaires et les élus qui ont remis les médailles d’honneur
Les récipiendaires et les élus qui ont remis les médailles d’honneur

Les médaillés 2016

Monsieur Yves RONOT, Président de l’association Les Coccinelles de Sans-Souci

Monsieur Paul OMBA-BIONGOLO, boxeur du club Boxing Lyon United, qui a participé aux Jeux Olympiques de Rio

Madame et Monsieur DACQUIN, co-créateurs de plusieurs associations et « mécènes » de la fresque de l’école Condorcet

Monsieur Thierry AUZER, Directeur du Théâtre des Asphodèles

A titre posthume, Madame  Sylvie PENDARIAS, Conseillère du 3ème arrondissement

Deux déjeuners particuliers !

Les enfants de l’école Mazenod déjeuneront dans d’autres écoles lyonnaises, durant les trois mois des travaux de transformation de leur restaurant scolaire en self. Ces délocalisations sont des processus classiques, travaillés bien en amont pour que les conditions d’accueil et de trajets soient les meilleures pour les enfants.

C’est ainsi que jeudi et vendredi derniers, jours de rentrée scolaire, un accueil particulier a été organisé à la Maison Pour Tous Salle des Rancy. Les enfants, accompagnés et encadrés par du personnel de la Ville de Lyon et de la MPT ont commencé en douceur à déjeuner dans des conditions différentes. En effet, ils vont devoir s’habituer au self, plus au service à la table qu’ils avaient connu jusque-là.

Déjeuner en plein air… mais à l’ombre !
Déjeuner en plein air… mais à l’ombre !

L’équipe de la MPT a saisi cette occasion pour leur faire découvrir de façon ludique ce qu’est un self grâce à une mise en scène ingénieuse : mise en place d’un parcours de relais avec un plateau pour dompter sa peur de renverser son repas, transmission de conseils et aussi d’astuces sans oublier des temps plus calmes.

Relais avec plateau dans le gymnase de la MPT
Relais avec plateau dans le gymnase de la MPT

Un grand merci à tous pour l’implication et l’inventivité mises en œuvre qui ont permis aux enfants de vivre une pause méridienne inédite.

Prochainement, je prendrai le bus avec eux pour vivre la délocalisation à leurs côtés, déjeuner dans une des écoles qui les accueillent et partager ainsi leur expérience.

Dernière étape : débarrasser son plateau et trier les déchets, version MPT !
Dernière étape : débarrasser son plateau et trier les déchets, version MPT !

Bonne rentrée à toutes et tous !

Plus de 37 000 écoliers ont pris jeudi dernier le chemin des 198 écoles publiques lyonnaises.

Une belle journée de rentrée scolaire qui fut pour les plus jeunes et les nouveaux élèves une première,  placée sous le signe de la curiosité et de la découverte.

Ce fut aussi une belle rentrée scolaire pour nos écoliers plus chevronnés, lesquels étaient heureux et impatients de retrouver leurs camarades. Et parmi eux, des enfants qui ont eu l’agréable surprise de pouvoir par exemple s’égayer dans une cour embellie suite aux travaux de cet été, d’entrer dans une salle de classe rénovée.

 C’est parti pour une nouvelle année scolaire … !

rentrée scolaire école Antoine Charial - 3ème arrondissement
rentrée scolaire à l’école Antoine Charial – 3ème arrondissement

 

rentrée scolaire à l'école Louis Pergaud - 8ème arrondissement
rentrée scolaire à l’école Louis Pergaud – 8ème arrondissement

Bienvenue à Lyon aux étudiants et aux équipes de l’ESSCA !

Inauguration du campus lyonnais de l’Ecole Supérieure des Sciences Commerciales d’Angers (ESSCA) mercredi 31 aout Rue Curie, aux Brotteaux, Lyon 6ème

L’implantation de cette grande école de management et de gestion, à l’histoire plus que centenaire, est une bonne nouvelle pour notre ville et notre Métropole, 2ème pôle universitaire français avec 145.000 étudiants.

J’ai souhaité la bienvenue aux étudiants, équipes administratives et pédagogiques de l’ESSCA ainsi qu’une excellente première rentrée sur ce campus.

Discours inaugural en présence de Catherine Blanc, Directrice générale de l’ESSCA et de Pascal Blache, Maire du 6ème arrondissement
Discours inaugural en présence de Catherine Blanc, Directrice générale de l’ESSCA et de Pascal Blache, Maire du 6ème arrondissement

Les travaux se finalisent pour la rentrée

Les visites des chantiers en cours d’achèvement dans les écoles publiques lyonnaises continuent. Voici quelques exemples de travaux réalisés dans différentes écoles.

Ecole élémentaire Michelet : rénovation de salles - 2ème arrondissement
École élémentaire Michelet : rénovation de salles – 2ème arrondissement
Ecole élémentaire Champvert Ouest : rénovation de la cour - 5ème arrondissement
École élémentaire Champvert Ouest : rénovation de la cour – 5ème arrondissement
Groupe scolaire Pasteur : peinture du gymnase - 8ème arrondissement
Groupe scolaire Pasteur : peinture du gymnase – 8ème arrondissement

 

Groupe scolaire Joliot Curie : peinture des classes - 5ème arrondissement
Groupe scolaire Joliot Curie : peinture des classes – 5ème arrondissement
Groupe scolaire John Kennedy : rénovation sanitaires préau - 8ème arrondissement
Groupe scolaire John Kennedy : rénovation sanitaires préau – 8ème arrondissement

La rentrée se prépare activement…

Voici quelques photos des chantiers en cours d’achèvement dans les écoles publiques lyonnaises.

Mazenod cour 3
École Mazenod : rénovation de la cour – 3ème arrondissement

 

 

 

Anatole France sanitaire
Groupe scolaire Anatole France : réfection des sanitaires – 3ème arrondissement
Maternelle Etienne Dolet : réfection des enrobés de la cour
École maternelle Étienne Dolet : réfection des enrobés de la cour – 3ème arrondissement
Ecole Jean Jaurès : rénovation d'une classe
École Jean Jaurès : rénovation d’une classe – 6ème arrondissement
Condorcet montée d'escalier refaite
École élémentaire Condorcet : création de nouvelles classes – 3ème arrondissement

Regards croisés sur les nouveaux rythmes scolaires à Lyon

J’ai présenté vendredi 1er juillet à la presse les premiers enseignements des enquêtes de terrain 2016 réalisées auprès des familles, des enfants et des professionnels.

Cette année ces enquêtes ont permis de recueillir le ressenti de 1000 parents d’élèves, de 900 enfants et d’environ 200 directeurs d’école et d’accueil de loisirs.

En voici les premiers enseignements.

Du côté des parents, le nouvel emploi du temps des enfants répond bien au besoin d’une grande majorité des familles et il n’a pas bouleversé l’organisation familiale. Plus des trois quarts des parents interrogés sont satisfaits des activités du vendredi après-midi et de la pause méridienne.

satisfaction familles rrs

Parmi les motifs de non inscription, l’organisation familiale est la première raison évoquée à 52%. Et contrairement aux idées reçues, la tarification de ces activités, qui est fonction des revenus, ne constitue pas un frein à l’inscription.

Tous les parents ne sont pas inquiets au sujet de l’impact des nouveaux rythmes sur les résultats scolaires, ils sont en revanche préoccupés par le bien-être et la fatigue de leur-s enfant-s.

Les parents sont demandeurs d’activités plus qualitatives.

Quant aux enfants, en grande majorité ils se sentent bien à l’école et ils apprécient les activités périscolaires du vendredi après-midi.

Les enfants ont noué des liens avec les équipes d’animateurs et ils ont identifié les adultes référents selon les temps scolaires, périscolaires et savent les solliciter.

Lorsque l’on leur demande s’ils sont fatigués dans la journée, les deux tiers d’entre eux se disent être fatigués le matin avant la classe.

Les enfants sont demandeurs de jeux libres entre copains.

dessins enfants

Du côté des tandems directeurs d’école et directeurs d’accueil de loisirs, après deux années d’expérimentation, de dialogue et d’adaptation, la cohabitation dans les locaux scolaires demeure un sujet de préoccupation.

La communication à destination des familles s’est améliorée et un lien de confiance entre les parents et les professionnels s’est instauré.

Si les équipes scolaires et périscolaires possèdent une bonne connaissance de leurs projets pédagogiques respectifs, elles mentionnent néanmoins un manque de temps pour travailler ensemble.

Force est de constater qu’après deux années d’expérimentation, nous sommes entrés dans une phase de consolidation. Nous poursuivrons le travail et nous continuerons les actions déjà engagées notamment sur la réduction du bruit dans les restaurants scolaires, la prise en compte de la fatigue des enfants plus spécialement celle des plus petits.

Ce sont autant de chantiers auxquels nous allons nous atteler dès la rentrée.

Pour l’heure, les travaux d’été dans les écoles sont en cours, la rentrée scolaire est préparée … je peux donc rejoindre les enfants en vacances.

Pas de vacances pour les écoles de Lyon !

L’éducation est la première des priorités de notre équipe municipale.

Ceci n’est pas qu’une formule, c’est une réalité dont les lyonnais pourront observer la mise en œuvre très concrète cet été, comme à chaque période de vacances scolaires, dans tous les quartiers de la Ville.

104 chantiers dans 73 groupes scolaires, plus une nouvelle école préfiguratrice à Gerland : c’est ainsi 11,5M€ que nous allons investir pour la sécurité et le confort de nos écoliers lyonnais.

Trois axes définissent ma politique d’investissement :

Tout d’abord la sécurité, la sécurité dans ses multiples aspects. Cela passe par de petite choses comme les anti pince-doigts. Mais aussi par une vigilance maintenue sur l’amiante.

Suite aux attentats de novembre, j’ai décidé d’un plan de sécurisation des accès aux écoles. Un diagnostic complet de tous les équipements de gestion des entrées et sorties des écoles a été réalisé (interphonie, visiophonie, portes, grillages). Les travaux d’amélioration ont commencé dès l’hiver dernier mais cet été de nombreuses opérations seront réalisées dans ce but.

La sécurité c’est aussi la qualité de l’air intérieur. Ainsi une étude sérieuse et complète de la situation, des solutions concrètes pour diminuer le confinement de certains locaux de l’école Michel Servet ont été décidées. Dès cet été une ventilation mécanique sera installée dans le gymnase qui était l’un des espaces les plus sensibles.

Ensuite nous poursuivons l’adaptation de nos locaux scolaires aux besoins des enfants, aux besoins liés au dynamisme de notre Ville et aux changements des modes de vie des familles.

Pour atteindre notre objectif d’une capacité d’accueil de 80% des enfants dans des restaurants scolaires, nous augmentons la capacité d’accueil de plusieurs restaurants et nous créons deux nouveaux selfs cet été.

Nous augmentons les capacités de nos écoles tout en préservant la proximité et la taille humaine. Ainsi une école, Simone Signoret dans le 8ème, sera étendue de 10 à 14 classes quand une école préfiguratrice sera créée dans le 7ème arrondissement.

Cette école, construite en bâtiments modulaires, complète (sanitaire, bureau du directeur, couchette, restaurant, 5 classes à la rentrée 2016) et à la taille adaptée aux besoins ouvrira en septembre. Plus de 110 familles l’ont déjà choisie.

Et comme les photos valent mieux que des mots voilà la livraison des modules commencée le 12 Juillet dernier.

travaux été

Enfin l’entretien de notre patrimoine. Nos écoles sont de toutes les époques, certaines sont centenaires. Elles nécessitent une maintenance adaptée et respectueuse de leur nature. J’inscris pleinement ce travail dans la politique de ma collègue Nicole Gay et tout particulièrement dans le plan climat énergie. Aussi, nous investissons régulièrement dans l’amélioration de l’isolation, tout particulièrement celle des fenêtres, mais aussi dans la modernisation de nos chaufferies.

Je tiens à remercier chaleureusement les services de la Ville et nos entreprises prestataires qui vont tout l’été travailler à ce que le jour J, cette année encore, nos écoles soient plus agréables, qu’elles garantissent sécurité et confort aux écoliers pour leur bonheur et aussi leur réussite.

Mon intervention au Conseil de la Métropole pour soutenir le déclassement des autoroutes A6/A7

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les élus, Chers collègues,

Lyon, notre ville, notre agglomération, est célèbre pour son positionnement géographique entre Nord et Sud de l’Europe. Cet atout historique en a rapidement fait un carrefour de communications majeur et donc un carrefour routier important pour notre pays, pour l’Europe.

Notre agglomération est au centre d’une étoile autoroutière, à la croisée des axes reliant Paris, la Méditerranée et l’Italie d’une part, l’Allemagne à l’Espagne d’autre part, mais desservant aussi les Alpes et le Massif Central comme les nombreuses cités régionales. Ce ne sont pas moins de 8 autoroutes qui la desservent, dont une qui la traverse du nord au sud : l’autoroute A6-A7.

Si cette situation est un facteur de développement économique, de rayonnement, de tourisme, elle apporte aussi d’importants désagréments : un trafic routier important, congestionné à chaque période de vacances d’été ou d’hiver, des bouchons de Dardilly jusqu’à Perrache tous les jours, des échangeurs saturés, un tunnel routier sur-fréquenté, symbole des chassés croisés de l’été, des nuisances visuelles et sonores pour les riverains, et surtout une pollution importante, trop importante pour notre agglomération.

Mes chers collègues, l’autoroute A6-A7 qui traverse notre agglomération est une balafre qui la défigure, qui constitue un véritable scandale urbanistique et écologique : l’une des autoroutes les plus fréquentées de France qui passe en plein cœur de sa 2ème plus grande agglomération !

Aujourd’hui, après plusieurs mois d’échanges et suite à l’accord du Secrétaire d’État aux transports, nous avons la possibilité de déclasser cette autoroute. C’est là une opportunité historique, qu’il nous faut saisir pour mettre fin à cette aberration dont nous subissons les méfaits depuis 45 ans ; depuis le 8 décembre 1971 exactement, date de l’ouverture du tunnel sous Fourvière.

(suite…)