La sécurité est notre première responsabilité.

Le Ministre de l’Intérieur, M. Bernard Cazeneuve, était en visite à Lyon à l’occasion du Forum Technology Against Crime (Salon International des Technologies, de la Sécurité et de la Défense).

IMG_5000

L’occasion aussi d’un discours commun avec le Maire de Lyon, M. Gérard Collomb, à l’Hôtel de Ville de Lyon.

Le Maire de Lyon a rappelé que la sécurité est la première des libertés et qu’elle est le préalable à toute vie en société. Pour nous, élus locaux, elle est notre première responsabilité et la condition indispensable à toutes les autres étapes de notre action politique.

A Lyon, la sécurité est affirmée par plusieurs actions menées par le Maire et son adjoint à la sécurité, M. Jean-Yves Sécheresse :

  • Le renfort de notre Police Municipale, la 3ème de France, forte de 335 agents, dirigée par des cadres expérimentés pour mieux la professionnaliser et la former,
  • Le développement d’une police de proximité et de services dédiés comme notre nouvelle police montée,
  • Le choix récent, et mûrement réfléchi, d’armer notre police. Les agents volontaires les plus exposés seront armés progressivement après les tests psychologiques et les formations nécessaires,
  • Le développement de la vidéo protection, auxiliaire précieuse d’alerte et d’enquête ainsi que de sécurisation des grands événements. Notre objectif est de protéger les personnes et les biens dans le respect des libertés individuelles.
  • La coopération étroite entre les institutions et notamment avec la justice,
  • Et enfin les efforts particuliers menés dans les quartiers les plus exposés, la lutte contre la ghettoïsation, contre les fractures sociales et spatiales, pour faire de Lyon une ville de la mixité sociale, une Ville d’équilibre.

En tant qu’adjointe à l’éducation, je suis également, et chaque jour, attentive à la sécurité des enfants dans nos écoles et dans nos accueils de loisirs.

Cette action que je mène avec tous les services de la Ville concerne aussi bien la sécurité incendie, la sécurisation de l’accès aux écoles, la sécurité routière à leurs abords, mais aussi la sécurité alimentaire dans nos cantines, la lutte contre la pollution de l’air intérieur dans nos locaux scolaires, ou encore la vigilance à l’embauche des animateurs avec le contrôle des casiers judiciaires. Autant de thèmes différents mais incontournables pour la sécurité des enfants et préalables indispensables à leur bien-être à l’école pour leur réussite scolaire. Je reviendrai sur tous ces sujets dans de futurs billets.

A Lyon, « Ville violemment modérée » comme l’a indiqué le Ministre, la sécurité est une priorité : ce n’est pas dit pour plaire, mais avec la sincérité de l’engagement et la constance dans l’action.

Quais du Polar : ce n’est pas que pour les adultes !

Douzième édition pour Quais du Polar cette année. Il faut savoir que cet évènement majeur de la ville propose de nombreuses activités pour les enfants et les familles. En voici quelques exemples.

Le Prix Polar Jeunesse Ville de Lyon Quais du Polar

Ce prix récompensera un roman ou un album policier jeunesse paru en 2015.

Entre janvier et mars, des écoliers lyonnais de la Ville se sont familiarisés avec les 5 titres en lice au cours d’ateliers animés par les Ambassadeurs du livre. Le Prix sera remis en présence des enfants et du lauréat vendredi 1er avril. Je vous en reparlerai pour vous le faire découvrir.

quaidupolarAffiche-officielle

Participez à l’enquête en famille

Une vaste enquête grandeur nature va se déployer sur la ville samedi et dimanche.

Teasing : « Dans le cadre de la construction d’un nouveau parc de stationnement Lyon Parc Auto, les fouilles préventives mettent au jour une mystérieuse statue. Or dès le lendemain, au grand dam des archéologues du Musée gallo-romain, cet inestimable trésor a disparu. L’enquête se resserre et les suspects sont peu nombreux, mais ils sont inégalables dans l’art de brouiller les pistes et ils vont vous rendre fous ! »

Ce parcours suspense démarre au Musée Gallo-romain pour se terminer à l’Hôtel de Ville. Toutes les infos ici >> http://www.quaisdupolar.com/programmation/lenquete/intrigue/

Une soirée de lecture à voix haute avec Daniel Picouly

Rendez-vous avec les jeunes de la MJC Jean Macé et de l’Espace 6 MJC et de deux collèges de la Métropole pour la lecture à voix haute de La Faute d’orthographe est ma langue maternelle, en présence de son auteur Daniel Picouly. Cette représentation en public est le fruit de plusieurs ateliers menés dans les établissements, avec les enseignants, les animateurs, des slameurs et des comédiens.

Dictée noire

Cette année, c’est François Morel qui fera la dictée aux élèves ! Il leur dictera un extrait d’un roman jeunesse, tout en échangeant avec eux.

Chaleureux auteur, acteur, metteur en scène, réalisateur, scénariste, chanteur, chroniqueur, François Morel se fait également lecteur pour la jeunesse !

A ceci, il faut rajouter des concours d’écriture, des projections de films, des rencontres avec des auteurs invités du festival, et bien sûr un vaste marché aux polars au palais de la bourse.

Alors n’hésitez pas. Renseignez-vous ici >> http://www.quaisdupolar.com/ et emmenez vos enfants.

Il n’y a pas d’âge pour apprécier un bon polar !

Mon intervention au conseil de la Métropole sur le Budget 2016

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président, mes cher(e)s collègues,

Le groupe Socialistes et républicains métropolitains a déjà eu l’occasion, lors du débat d’orientation budgétaire, d’affirmer tout son soutien à la politique budgétaire et financière de notre institution.

Comme j’ai pu le dire alors, confrontée à une situation économique difficile, entre morosité économique mondiale, nationale et régionale, redressement des comptes publics, baisse des dotations et accroissement des dépenses à caractère social issues de ce même contexte de crise, la Métropole présente un budget qui préserve la santé financière de l’institution en même temps que l’investissement sur ses territoires.

Prise au cœur du fameux effet ciseaux, entre hausse mécanique des dépenses et baisse imposée des recettes, nous parvenons à garantir le présent et à préparer l’avenir. A défaut de pouvoir toujours faire plus, grâce à la mise en place de la Métropole notamment nous mettons tout en place pour faire mieux.

En menant à la fois un travail de cadrage ambitieux de nos dépenses de fonctionnement, un travail de gestion active de la dette, de mutualisation et de refonte des politiques et des services, nous travaillons la structure de notre institution pour la rendre plus efficace, plus performante au service des grands lyonnais.

Le Budget Prévisionnel 2016 de la Métropole de Lyon vient de nous être présenté et je veux, au nom de mon groupe, porter l’attention sur quelques-unes de ses caractéristiques.

Tout d’abord l’ampleur de ce budget : 3,1 milliards d’euros c’est considérable. Nos dépenses sont consacrées à 31% à nos compétences sociales, 17% aux dépenses de personnel et 10% de reversement aux communes.

(suite…)

Carnaval des écoles de Montchat

carnavalLundi dernier, sous un soleil printanier s’est déroulé le Carnaval de Printemps des écoles de Montchat dans le 3ème arrondissement.

Retenue par le Conseil Municipal, je n’ai pas pu accompagner les enfants pendant ce temps si symbolique du carnaval.

carnaval_3Je ne résiste cependant pas au plaisir de partager des photos reçues et des témoignages de cet événement qui s’inscrit dans le cadre de notre Projet Educatif de Territoire.

Merci à Yann Benhayoun et Claudine Richner, adjoints du 3ème arrondissement, d’avoir organisé cette grande fête pour tous les enfants de Montchat !

carnaval_2Merci aux directeurs et à tous les enfants des écoles participantes : Condorcet, Louise, Anatole France et Jules Verne !

« Tout le monde a bien joué le jeu, peu d’enfants pas déguisés, beaucoup de parents pour nous accompagner, un groupe vraiment au top qui a su captiver nos élèves et une météo… incroyable ! »

carnaval_4« A recommencer ! »

« Une magnifique initiative de la Mairie ! Merci ! »

« Ambiance générale festive et conviviale ! »

Conseil des délégués de l’école élémentaire Meynis

IMG_4621J’étais hier soir au conseil d’école de l’école élémentaire Meynis. M. Cortial, le directeur, nous a fait retour des 4 commissions du conseil des délégués de classe.

Commission cour d’école : le sempiternel partage de la cour et de la place des ballons a été traitée par les enfants. Un travail de partage de la cour a été réalisé. Place du foot, place du basket et surtout sanctuarisation de la cour haute en un lieu calme pour les amateurs de lecture et temps calme.

Commission vêtements perdus : les CE2 ont décidé de se saisir de ce problème là encore du quotidien de nos écoles. Ils mettent en œuvre 2 actions : une exposition hebdomadaire sous le préau des habits perdus pour que chaque enfant recherche ce qu’il a perdu et la rédaction d’un mot des enfants aux parents pour qu’ils marquent les vêtements de leurs enfants.

Commission sanitaires : le groupe d’enfants a exposé leur difficulté avec les robinets des sanitaires. Problème de débit, éclaboussures, et saleté des toilettes. Une rencontre a été organisée avec la gardienne et l’agent de maintenance. La première a expliqué comment elle nettoyait les sanitaires et qu’elle y trouvait même parfois toutes sortes de choses dans les wc : crayons, balles etc… à la grande surprise des enfants. Le second est venu avec un robinet, a expliqué son fonctionnement et le problème du calcaire. Puis il a changé tous les robinets défectueux signalés par les enfants.

Commission voirie : enfin le dernier groupe d’enfants a souhaité travailler la question de la sortie de l’école, moment qui les effraye car ils craignent de ne pas retrouver leurs parents du fait de l’attroupement. Ils ont là encore fait des propositions et des plans pour améliorer la situation et ils sont allés les présenter aux élus de la mairie du 3eme arrondissement de Lyon.

Bravo à tous les enfants ! Pour leur implication dans la vie quotidienne de leur école et surtout pour leur recherche de solutions concrètes et réalisables.

Et merci au directeur d’école pour son animation de ce conseil de délégués qui permet aux enfants de s’impliquer et d’être force de proposition !

Lyon s’engage pour ses écoles

160304CPABGCVendredi dernier, Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon, a invité les journalistes à une conférence de presse sur les écoles lyonnaises et nos investissements en la matière.

Avec Nicole Gay (Préservation et développement du patrimoine immobilier), Michel Le Faou, (Aménagement, urbanisme, habitat, logement) et moi-même, il est revenu sur l’évolution démographique de la ville, son dynamisme et les projets programmés pour les équipements scolaires de la Ville. Il a confirmé que l’éducation est l’engagement prioritaire de notre municipalité.

Quelques chiffres concernant les écoles publiques lyonnaises :

Investissements réalisés entre 2001 et 2014 : 235,4 millions d’euros

Investissements programmés entre 2015 et 2020 : 140 millions d’euros

La Ville de Lyon est une ville attractive pour les couples avec enfants, pour preuve ces deux chiffres : entre 2007 et 2013 la population de Lyon a augmenté de 1%. Dans le même temps, le nombre d’écoliers des écoles lyonnaises a augmenté de 8%.

Pour faire face aux défis de la prévision démographique scolaire, la Ville de Lyon s’est dotée d’outils d’analyse et d’anticipation. Ainsi un observatoire urbain a été créé en 2005 et nous permet d’évaluer les besoins secteur par secteur.

(suite…)

Comment Lyon aide ses écoliers dans l’apprentissage de la lecture.

annelectureComment une ville peut-elle concourir à la réussite de ses écoliers, au-delà de la mise en œuvre un cadre de scolarisation de qualité ?

C’est là tout l’enjeu de notre Projet Éducatif de Territoire qui s’articule autour de quatre grands principes :

– Le droit à l’éducation pour chacun et pour tous

– L’équité et la lutte contre les discriminations et les inégalités territoriales

– La coéducation, une responsabilité partagée respectueuse de la place des parents

– La cohérence éducative entre les différents temps de l’enfant

Parmi les enjeux éducatifs, il y a bien sûr les apprentissages scolaires, dont l’un des plus fondamentaux est l’apprentissage de la lecture. Si cet apprentissage est l’une des premières missions du corps enseignant, la Ville peut apporter son concours notamment en finançant des dispositifs complémentaires.

Ainsi j’ai choisi de soutenir et de développer deux actions différentes mais qui participent toutes deux à aider les enfants dans leur apprentissage de la lecture.

La première action est en fait un projet unique co-construit avec l’AFEV (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville) : Les Ambassadeurs du Livre. Cette action innovante, consolidée au fil des années, permet à des jeunes, formés et accompagnés par l’AFEV dans le cadre de leur service civique, d’animer des ateliers pour les enfants avec des projets autour du livre et de la lecture. Ces ateliers sont organisés en lien avec les enseignants sur le temps scolaire et avec les accueils de loisirs et les parents d’élèves sur les autres temps de l’enfant.

Expérimentée pendant 4 ans, sa généralisation s’est appuyée sur une réussite unanimement reconnue. Ce sont ainsi 100 jeunes qui interviennent depuis la rentrée. Les « Ambassadeurs du livre » est une mesure massive qui concerne tous les enfants des écoles publiques de la grande section au CM2.

Les coups de pouce clé sont quant à eux des actions spécifiques tournées uniquement vers les enfants de CP en difficultés d’apprentissage et concernent des groupes de 5 à 6 enfants au maximum. Cette action, créée par l’Association Coup de Pouce est connue et de qualité. Elle est soutenue par le Rotary (et son association Savoir Lire) et portée par les Pupilles de l’Enseignement Public.

Je finance d’ailleurs en tant qu’adjointe quelques clubs dans le cadre des budgets de la Caisse des Écoles et du Projet de Réussite Éducative et ce malgré les baisses de financement de l’État que nous avons à gérer dans ce secteur. Cette année, seuls 6 clubs ont pu être lancés sur Lyon mais, à terme, je souhaite en ouvrir au moins un par arrondissement dans des écoles où les besoins ont été identifiés et où les enseignants sont volontaires.

Ces deux actions sont complémentaires entre elles et avec les apprentissages scolaires et constituent un soutien très apprécié des enseignants dans leur travail.

Nous continuerons à accompagner tout ce qui pourra concourir à aider les enfants en ce sens, dans la limite de nos budgets bien sûr. D’autres actions sont d’ores et déjà en cours ou à l’étude comme l’attribution du Prix Jeunesse Ville de Lyon / Quai du Polar par les enfants ou encore la lecture de contes pour les plus petits.

Les enfants font le menu !

enfants2La cantine évoque pour certains la nostalgie, pour d’autres de mauvais souvenirs.

En tout cas, à Lyon, la cantine c’est du passé. Nous sommes désormais à l’heure de la restauration scolaire.

Là où la cantine consistait simplement à nourrir les enfants, la restauration scolaire est un temps qui se travaille globalement. L’objectif est de permettre aux enfants de manger, s’amuser, se détendre et que ce temps soit construit comme une continuité entre la classe du matin et celle de l’après-midi.

C’est aussi un temps où le gout individuel et l’identité culturelle se construisent. À Lyon tout particulièrement. C’est un temps où le vivre ensemble dans la différence est une réalité concrète.

L’éducation au gout n’est pas abstraite et elle ne consiste certainement pas à imposer des plats sans prendre en compte l’avis des enfants.menu

A Lyon un observatoire du goût permet d’analyser chaque jour ce que les enfants de 15 écoles de la ville ont aimé ou pas dans leur repas et pour quelles raisons.

Et nous souhaitons aller plus loin. C’est ainsi avec plaisir que j’ai assisté le 4 décembre dernier au travail commun des services de la Ville de Lyon, de son prestataire Elior et … des enfants !

À l’école Marcel Pagnol, dans le , nos jeunes convives sont devenus jurés d’éducation au gout par le plaisir. Ils ont goûté 9 nouvelles recettes et livré leur avis. Lorsque 70% des enfants ont aimé une recette, elle sera au menu de tous les petits lyonnais l’année prochaine ; entre 60 et 70%, la copie à revoir et à moins de 60%, adieu la recette !enfants

Je suis très heureuse d’avoir pu constater que ce que nous croyions était fondé et que cela marche. La participation des enfants à la décision, l’écoute de leur parole rend possible de développer en même temps culture, plaisir et santé.

Parents, venez voir ! Chacune, chacun peut venir manger au restaurant scolaire de son enfant une fois dans l’année. Vous verrez : on est loin de la cantine du passé !

Mon intervention sur le Débat d’orientations budgétaires 2016 de la Métropole de Lyon

Intervention – Anne Brugnera

Débat d’orientations budgétaires 2016

Conseil métropolitain du 1er février 2016

anneconseil

Monsieur le Président, mes cher(e)s collègues,

Nous menons aujourd’hui le premier DOB de notre toute jeune Métropole, l’occasion d’évoquer le budget de notre collectivité et d’envisager l’avenir.

La santé financière de toute collectivité, ce qui nous préoccupe ici, ne s’évalue sincèrement qu’à l’aune du contexte dans lequel elle est amenée à évoluer.

Aujourd’hui, partout en Europe, les États sont engagés dans des processus de rationalisation budgétaire, de réduction de la dette et d’optimisation des dépenses publiques. En France, le contexte est également sombre et les signaux d’amélioration encore trop timides.

Dans ce contexte difficile, le redressement des comptes publics est un enjeu essentiel. Mais la décision de l’État d’y faire participer les collectivités locales par le biais d’une baisse des dotations, si elle peut se comprendre, est très impactante car massive et brutale.

Pour la Métropole de Lyon, cela représente pour 2016 un nouvel effort de 57 millions d’euros de baisse de dotations, assorti d’une hausse de notre participation à la péréquation de 8 millions d’euros. Sans gager de ce que sera la prochaine réforme de la DGF, l’effort cumulé de participation au redressement des comptes publics consenti par la Métropole de Lyon s’élèvera à plus de 175 millions par an à partir de 2017. (suite…)

Vœux aux représentants des parents d’élèves

annegroupé

Mesdames, Messieurs les Adjoints d’Arrondissement à l’éducation,
Madame la Directrice de l’éducation de Lyon,
Mesdames, Messieurs les Représentants des Fédérations de parents d’élèves, FCPE et PEEP,
Mesdames, Messieurs les Représentants des Parents d’Elèves des écoles publiques de Lyon,

Mesdames, Messieurs,

C’est avec un immense plaisir que je vous accueille dans ces magnifiques salons de l’Hôtel de Ville pour cette cérémonie des vœux.

Cette cérémonie est particulière. Il s’agit de ma première cérémonie de vœux aux parents d’élèves.

Il faut que je vous explique ce que cela a de particulier. En effet, s’il est de coutume pour les adjoints au Maire de présenter leurs vœux en début d’année, en toute simplicité afin de veiller au budget, l’exercice peut être compliqué car il faut choisir, sans froisser, qui inviter quand on compte de nombreux partenaires dans sa délégation.

C’est particulièrement le cas pour l’Education.

Car la communauté éducative comprend 4 groupes d’adultes pour prendre en charge nos enfants. Je la symbolise souvent par une fleur à 4 pétales, dont le cœur serait les écoliers.

(suite…)